Au tour des médecins hospitaliers de voir changer une mesure qui fâche

Au tour des médecins hospitaliers de voir changer une mesure qui fâche

29.07.2011
Les représentants des PH le réclamaient depuis des mois : la CME new-look inventée par la loi HPST va être toilettée. Après avoir supprimé les mesures issues de cette même loi que les médecins libéraux jugeaient « vexatoires », Bertrand promet aux hospitaliers de leur soumettre un nouveau « décret CME » en septembre.
  • 1311952545274729_IMG_65612_HR.jpg

    Au tour des médecins hospitaliers de voir changer une mesure qui fâche

Comme il le leur avait promis lors de leur dernière rencontre, le 18 juillet, le ministre de la Santé a couché, dans une lettre datée de jeudi et adressée aux présidents des 4 intersyndicats de praticiens hospitaliers (la CPH, l’INPH, la CMH et le SNAM-HP), ses engagements vis-à-vis du corps médical de l’hôpital public.

Dans ce courrier, Xavier Bertrand « confirme l’ouverture de négociations, dès la rentrée », sur trois sujets statutaires précis : « l’assiette de cotisation retraite des praticiens des hôpitaux à temps partiel, l’attribution de la prime d’exercice public exclusif aux praticiens attachés » et « les cotisations de la part hospitalière de la retraite des PU-PH ».

Le ministre promet également de lancer une autre concertation, « pouvant déboucher dès novembre 2011 sur un accord-cadre national », à propos de la promotion de l’exercice médical dans les hôpitaux – Xavier Bertrand réceptionne au début du mois de septembre un rapport sur cette question.

Enfin, promesse est faite pour la rentrée d’une nouvelle version du « décret CME » (qui réforme les commissions médicales d’établissement à la sauce HPST). Un texte fort décrié par la profession depuis sa publication au « Journal officiel » en mai 2010, au motif qu’il rétrécit considérablement les attributions de la communauté médicale dans les établissements.

Aux syndicats qui exigent depuis plus d’un an l’abrogation du décret, le ministre précise qu’il leur proposera début septembre (ainsi qu’aux conférences) une rédaction de ce texte « correspondant davantage à l’attente médicale en établissement ». Xavier Bertrand ajoute : « Je souhaite ainsi, avant même les élections de renouvellement des CME, donner un signal fort aux praticiens et légitimer leurs responsabilités dans la vie de l’hôpital. »

 K. P.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

HTA : les 10 axes et les 60 propositions de la SFHTA

hta

L'HTA est banalisée en France et trop souvent perçue comme un simple facteur de risque cardio-vasculaire, s'inquiète la Société française... 4

Migrants : le Défenseur des droits s'alarme d'une défaillance des droits fondamentaux

ddd

Le monde associatif saisit le défenseur des droits (DDD), Jacques Toubon, ce 18 décembre, journée internationale des migrants, avec... 1

Un quart des ophtalmologistes refusent les nouveaux patients, selon un sondage

Les Français attendent en moyenne 87 jours pour obtenir un rendez-vous chez l'ophtalmologiste, constate une étude nationale* réalisée par... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter