La mère des cellules souches de moelle est identifiée

La mère des cellules souches de moelle est identifiée

11.07.2011
Pour la première fois depuis la découverte des cellules souches il y a cinquante ans, des chercheurs ont réussi à isoler une cellule souche hématopoïétique humaine (CSHh) dans sa forme la plus pure : une cellule souche unique capable de régénérer tout le système sanguin entier ; cette cellule est reconnaissable par le marqueur CD49f. Cette avancée ouvre la voie à une meilleure exploitation du pouvoir thérapeutique des cellules souches.
  • 1310389328270569_IMG_64889_HR.jpg

    La mère des cellules souches de moelle est identifiée

Jusqu’ici, la biologie des cellules souches hématopoïétiques (CSH) humaines restait mal comprise en raison de la rareté de ces cellules et du manque de méthode pour isoler les CSH des progéniteurs multipotents (PMP), afin d’obtenir des populations pures pouvant être analysées sur le plan biologique et moléculaire.

Dans une étude publiée par « Science », Notta, Dick et coll. ont réussi à purifier les CSHs, séparant les CSHs des PMPs. Ils révèlent que la cellule CSH peut être reconnue par le marqueur spécifique CD49f, une molécule d’adhésion exprimée à la surface des CSHs.

« Cette découverte signifie que nous avons maintenant une feuille de route de plus en plus détaillée du système de développement des lignées cellulaires sanguines humaines, incluant la cellule souche tant recherchée », déclare le Pr John Dick (University of Toronto, Canada). « Nous avons isolé une cellule unique qui produit toutes les branches du système sanguin, ce qui est essentiel pour maximiser le pouvoir potentiel des cellules souches dans un plus grand nombre d’applications cliniques. »

« Depuis le commencement de la recherche scientifique sur les cellules souches, les chercheurs ont été en quête de l’insaisissable filon mère – la cellule souche pure et unique qui pourrait être contrôlée et multipliée en culture avant la transplantation chez un patient. Récemment, les chercheurs ont commencé à exploiter les cellules souches trouvées dans le sang du cordon ombilical ; cependant, pour de nombreux patients, un échantillon d’un donneur unique n’est pas suffisant. Ces nouveaux résultats représentent un pas majeur pour produire des quantités suffisantes de cellules souches afin d’élargir leur usage clinique et de réaliser ainsi les promesses de la médecine régénérative pour les patients. »

« Science » 8 juillet 2011, Notta et coll.

 Dr VÉRONIQUE NGUYEN
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 7

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 5

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter