Protection solaire : nouvelles recommandations de l’AFSSAPS

Protection solaire : nouvelles recommandations de l’AFSSAPS

04.07.2011
À l’approche des vacances d’été, l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS) lance une campagne d’information pour la bonne utilisation des produits de protection solaire et met en ligne des recommandations de bon usage auprès des utilisateurs sur son site Internet.

Dans ses nouvelles recommandations, l’AFSSAPS rappelle que l’usage d’un produit de protection solaire ne représente qu’un élément de l’ensemble des moyens de protection solaire. Une bonne protection contre les effets délétères des rayonnements ultraviolets (UV) nécessite le respect des mesures générales d’exposition au soleil (protection vestimentaire, protection des yeux, évitement des expositions aux heures les plus chaudes).

Le choix d’un produit de protection solaire doit être adapté au type de peau et aux conditions d’exposition (durée et puissance du rayonnement). Plus l’exposition est importante et la peau sensible au soleil, plus l’indice de protection (SPF : Sun Protector Factor) doit être élevé. Le choix de la forme du produit (crème, spray, lotion) dépend de la surface à protéger et du confort d’application. L’application de la protection solaire doit être effectuée avant l’exposition et renouvelée fréquemment, surtout après avoir transpiré, nagé ou s’être essuyé. Le niveau de protection diminue nettement si la quantité de produit appliqué est insuffisante.

L’Agence attire l’attention sur le fait que les produits de protection solaire ne garantissent pas une protection à 100 %. Contrairement aux idées reçues, le bronzage n’est que la conséquence de l’agression des rayonnements UV sur la peau et ne protège celle-ci que très faiblement des effets nocifs du soleil. En cas d’antécédent allergique et/ou photo-allergique, le plus souvent se manifestant par un eczéma, il est indispensable de prendre connaissance de la composition qualitative du produit. L’AFSSAPS rappelle que tout effet indésirable grave secondaire à l’utilisation d’un produit cosmétique doit lui être déclaré.

Recommandations disponibles sur le site www.afssaps.fr

Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 6

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 3

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter