Médicament : la réforme Bertrand recueille le consensus ou presque

Médicament : la réforme Bertrand recueille le consensus ou presque

24.06.2011

Le Dr Hélène Frachon qui applaudit des deux mains, le député socialiste Gérard Bapt qui n’hésite pas à parler d’un texte essentiel, la CSMF qui se félicite que les prescripteurs aient été entendus, la Mutualité qui approuve la plupart des dispositions et même les industriels du médicament qui mesurent leurs critiques : rarement projet aura suscité une telle unanimité ou presque et Xavier Bertrand ne peut que se réjouir de l’accueil de sa réforme du médicament.

  • 1308928593266457_IMG_63887_HR.jpg

Ainsi le Dr Hélène Frachon, la pneumologue, qui a mis à jour l’affaire Mediator, s’est-elle dite impressionnée « par l’ampleur » des projets dévoilés par le ministre de la Santé. « Quand j’écoute l’énoncé de ces réformes, explique-t-elle, il me semble que ce que j’ai vécu dans mon enquête sur le Médiator, ne pourrait plus se dérouler de cette façon-là. » En tant que praticien, ajoute-t-elle, « j’y vois une amélioration franche, importante de la sécurité ».

Le Dr Gérard Bapt, président socialiste de la commission d’enquête des députés sur le médicament, évoque une « grande réforme désormais sur les rails » et « à la hauteur des enjeux ».

L’Association de consommateurs Que Choisir, qui n’a guère l’habitude de délivrer des compliments, « accueille avec satisfaction les annonces de Xavier Bertrand » et « constate une réelle volonté d’assainissement de l’organisation du médicament ». Seule réserve, le fait qu’il n’y ait « aucune visibilité sur les mesures concrètes », qui pourraient être prises pour réformer « de fond en comble » la visite médicale.

Ce qui n’est pas l’avis, on s’en doute, de l’industrie pharmaceutique, qui, à travers son organisation patronale, le LEEM (Les Entreprises du Médicament), s’inquiète des projets de « refondation de la visite médicale ». Le LEEM « condamne une nouvelle fois les attaques réitérées et injustifiées contre cette activité. Il prend acte de l’annonce d’une concertation par le ministre » mais craint « une réforme qui instaurerait des pratiques spécifiques à la France, incompréhensibles pour les entreprises internationales et négatives pour l’emploi ». En revanche, le LEEM estime que la grande majorité des mesures annoncées va « dans le sens de l’intérêt des patients et de l’amélioration de la sécurité sanitaire ».

Du côté des médecins, le soulagement est perceptible. Ainsi la CSMF estime qu’elle a été entendue, et considère, concernant les prescripteurs, que le pire a été évité, même si certaines mesures « touchant à l’utilisation "hors AMM" de certains produits sont difficiles à appliquer ».

Quant au SML, il accueille favorablement le projet du gouvernement et « prend acte des bonnes intentions du ministre pour remédier aux graves dysfonctionnements récemment constatés dans le fonctionnement du circuit du médicament ». Reste qu’« il attend de connaître l’ensemble des décisions qui seront prises et leurs modalités concrètes de mise en œuvre ».

Bonne réaction également de la Mutualité française qui applaudit à « l’intention des pouvoirs publics de réformer le système du médicament » en reprenant, dit-elle, certaines de ses propositions. Mais « elle regrette que les mesures n’envisagent pas une plus grande mobilisation des professionnels de santé et elle déplore que la dénomination commune internationale (DCI) ne soit pas reconnue plus largement ».

Seul bémol dans ce concert de louanges, le Parti communiste qui estime que ce projet de réforme, « n’est aucunement susceptible d’éviter une autre catastrophe ». Xavier Bertrand, affirme le parti de Pierre Laurent, « avait promis une refonte en profondeur du système français du médicament. Les annonces qu’il vient de faire sont, en fait, d’une pâleur à faire blêmir ! ».

– Retour aux articles de « Pour en savoir plus »

JACQUES DEGAIN
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
25.06.2011 à 06h36

« Le Dr Frachon n'a "pas mis à jour" l'affaire du Mediator mais elle a mis au jour l'affaire du Mediator. Mettre à jour veut dire actualiser et mettre au jour signifie révéler. »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Cannabis : le gouvernement veut mettre en place une contravention pour sanctionner l'usage et la détention

cannabis

Interrogé mercredi sur BFMTV, le ministre de l'Intérieur a annoncé qu'une simple contravention pourrait, dans les prochains mois,... 3

G7 : la Sicile est en état d’alerte après l’attentat de Manchester

Taormina G7

Une cité blindée et 400 opérateurs de santé spécialisés déployés sur le terrain. À l’occasion du G7 qui se tient les 26 et 27 mai à... Commenter

Législatives 2017 : la carte des médecins candidats

Législatives 2017 : la carte des médecins candidats-0

Les élections législatives se dérouleront les dimanches 11 et 18 juin. La date limite de dépôt des candidatures (dans les 577... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter