Les graines germées en cause dans 8 cas de SHU à Bordeaux

Les graines germées en cause dans 8 cas de SHU à Bordeaux

24.06.2011
L’ARS d’Aquitaine signale la survenue de 10 cas groupés d’infection à Escherichia coli producteur de shigatoxines à Bordeaux. La souche O104, déjà identifiée en Allemagne, serait à l’origine de l’épidémie liée à la consommation de graines germées.
  • 1308931765266485_IMG_63905_HR.jpg

Sur les 10 cas signalés en Aquitaine, 8 ont dû être hospitalisés au CHU Pellegrin de Bordeaux ou à l’hôpital d’instruction des Armées Robert-Picqué. Les patients : 6 femmes âgées de 31 à 78 ans et 2 hommes âgés de 34 à 41 ans. Cinq d’entre elles présentent un syndrome hémolytique et urémique.

Les premières investigations ont permis d’écarter tout lien avec l’épisode de cas groupés de SHU liés aux steaks hachés « Steaks Country » surgelés Lidl survenu dans le Nord - Pas-de-Calais et qui a touché essentiellement des enfants.

En revanche, les examens bactériologiques menés par le Centre national de référence et le laboratoire associé ont mis en évidence la présence de la souche O104 qui avait été identifiée dans le cadre de l’épidémie survenue en Allemagne.

Centre de loisirs de Bègles.

L’enquête épidémiologique réalisée par la Cellule de l’Institut de veille sanitaire en région (CIRE Aquitaine) a rapidement conduit vers le centre de loisirs de la petite enfance (CLPE) de Bègles, fréquenté par 7 des patients dans le cadre d’une kermesse de fin d’année organisée le 8 juin dernier. Au moins 6 d’entre eux auraient consommé des graines germées saupoudrées sur des soupes.

L’origine des graines n’est pas encore connue. Les investigations sont toujours en cours. Des échantillons ont pu être saisis dans le centre de loisirs qui pourraient être analysés.

Les autorités recommandent aux personnes qui ont fréquenté ce centre de loisirs à Bègles (CLPE), dans le cadre de la kermesse et qui présentent une diarrhée sanglante « de consulter leur médecin traitant ».

En Allemagne, l’épidémie se poursuit, mais avec un nombre de nouveaux cas très nettement en baisse. Le bilan fait état de plus de 3 600 personnes touchées, dont 827 cas de SHU et 42 décès. Un point hebdomadaire réalisé par la CIRE d’Aquitaine pour la semaine 23 (du 6 au 12 juin) indiquait, à propos de cas importés d’Allemagne : « Aucun cas n’est à signaler. »

Dr LYDIA ARCHIMÈDE
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
24.06.2011 à 20h36

« Chez Noël Mamère ! Alors messieurs les hystériques du bio ? »

Répondre
 
24.06.2011 à 20h06

« Peut-on savoir si c'est la graine qui contient au départ l'E. coli (peu vraisemblable, mais !) ou si c'est, ce qui paraît logique, une contamination par l'eau lors de la germination (mais cette souc Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Une étudiante en PACES de Marseille se suicide, la communauté médicale en émoi

suicide Fac marseille

Une étudiante inscrite en première année commune aux études de santé (PACES) à la faculté de médecine d'Aix-Marseille vient de se donner la... 13

Lévothyrox: le Conseil d'État donne raison au gouvernement dans sa gestion des effets indésirables

Levothyrox

Le Conseil d'État a donné raison ce 13 décembre au gouvernement, face à un patient traité avec le médicament Levothyrox, qui avait saisi en... 3

Réguler l'installation des spécialistes de secteur II en zone surdotée : la mesure choc du CESE

cese

Depuis plusieurs semaines, la question de la liberté d'installation ne quitte pas le débat public. Le Conseil économique, social et... 20

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter