L’AFSSAPS suspend l’utilisation de la pioglitazone

L’AFSSAPS suspend l’utilisation de la pioglitazone

09.06.2011
  • 1307633691262208_IMG_62821_HR.jpg

L’AFSSAPS a décidé aujourd’hui de suspendre l’utilisation en France des médicaments contenant de la pioglitazone (Actos et Competact), sur avis de la commission d’Autorisation de mise sur le marché (AMM) et de la commission nationale de pharmacovigilance. La décision a été prise après que la commission a pris connaissance des résultats de l’étude réalisée par la CNAMTS, à la demande de l’AFSSAPS. Elle confirme une faible augmentation du risque de cancer de la vessie chez les patients traités par pioglitazone. Les médecins ne doivent plus prescrire cette molécule.

La réunion s’est déroulée en deux temps. La première partie était axée sur les bénéfices de la pioglitazone. Elle consistait en un rapport d’un groupe qui s’était réuni mardi dernier. Il était constitué des endocrinologues de l’Agence, de spécialistes (libres de conflits d’intérêts).

La seconde partie a été consacrée à la présentation du rapport de la CNAM par Hubert Allemand, médecin-conseil national de l’Assurance-maladie. « Une étude de grande qualité réalisée en un temps relativement court puisque la saisine de l’Agence remonte à fin janvier dernier », commente Daniel Vittecoq, qui présidait la commission.

L’enquête de la CNAM est la plus vaste réalisée sur le risque de cancer de la vessie lié à l’utilisation de la pioglitazone. La cohorte est énorme puisque composée de près de 1,5 million de diabétiques de 40 à 79 ans, sous traitement médicamenteux. La période concernée va de 2006 à 2009. Dans cette population, 155 535 patients avaient reçu de la pioglitazone. L’analyse conforte l’existence de l’association.

« En se fondant sur l’hypothèse la plus dure, c’est-à-dire l’existence d’un cancer vésical traité chirurgicalement avec une chimiothérapie, le rapport conclut à surcroît de risque de 22 %, soit multiplié par 1,22 », rapporte Daniel Vittecoq. L’étude a également montré une divergence selon le sexe. « Chez les hommes, le risque est estimé à 1,8. » Il n’existe quasiment pas chez les femmes traitées.

À la suite de la discussion concluant la présentation, une proposition de suspension d’utilisation de la pioglitazone a été votée. Elle a conduit à la décision prise par l’Agence.

Il n’est pas conseillé aux patients d’arrêter leur traitement, mais de consulter leur médecin traitant afin d’envisager une alternative thérapeutique. Il est demandé aux praticiens de cesser de prescrire la molécule. Une tendance constatée depuis un courrier adressé aux médecins : les prescriptions ont diminué de 25 %.

> Dr GUY BENZADON
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
PATRICE M Médecin ou Interne 11.06.2011 à 16h54

« Si le risque n'existe pas pour les femmes, pourquoi ne pas restreindre l'usage de ce médicament à elles seules en l'interdisant chez les hommes uniquement ? Beaucoup de femmes diabétiques ont un int Lire la suite

Répondre
 
10.06.2011 à 10h29

« Y aurait-il un doute sur la responsabilité du tabac dans le cancer de la vessie pour que l'on n'interdise pas la vente de celui-ci ? »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Manque de temps, frustration, relations avec les patients : ces facteurs de stress qui mènent les généralistes au burn-out

La sensation de « travail empêché » chez les médecins joue fortement sur l'épuisement émotionnel et la dépersonnalisation, deux causes de... 5

Rénovation du dépistage néonatal : vers la création d'un centre national de coordination

dépistage néonatal

Le ministère de la Santé lance un appel à candidatures national pour désigner le centre hospitalier universitaire qui accueillera le futur... 1

AP-HP : contre un « plan social imposé », les personnels bravent la pluie et Martin Hirsch

aphp

Une trentaine de personnels de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) se sont rassemblés ce lundi devant le siège parisien du... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter