Dépendance : les dépenses vont doubler d’ici à 2050

Dépendance : les dépenses vont doubler d’ici à 2050

18.05.2011
Dans son rapport publié aujourd’hui mercredi, l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) table d’ici à 2050 sur un doublement, voire un triplement des dépenses du secteur de la dépendance, estimées en 2008 à 1,5 % du PIB des pays riches.
  • 1305733841256022_IMG_61326_HR.jpg

    Dépendance : les dépenses vont doubler d’ici à 2050

La hausse est mécaniquement liée au vieillissement de la population : les plus de 80 ans représenteront en effet 10 % de la population des 29 États pris en compte dans cette étude, contre 4 % aujourd’hui. Le Japon devrait même voir son taux de personnes âgées atteindre 17 % et l’Allemagne 15 %.

Au-delà des évolutions démographiques, des mutations sociales compliquent la prise en charge des seniors. Les liens communautaires et familiaux tendent à se relâcher, et les femmes, les deux tiers des aidants, travaillent davantage, et plus longtemps.

La souffrance des aidants.

Les gouvernements doivent affronter plusieurs défis. Tout d’abord, celui des modes d’accompagnement de la dépendance. Le système repose aujourd’hui largement sur les aidants familiaux, puisque dans les pays riches de l’OCDE, « 1 adulte de plus de 50 ans sur 10 aide une personne en perte d’autonomie ». Et 70 % des sujets dépendants restent à domicile. Si cette solution est, en majeure partie, gratuite lorsque des amis ou la famille se dévouent par amour ou devoir, elle n’est pas sans conséquences pour la santé mentale des proches qui augmentent leurs risques de 20 %. Aussi, l’OCDE recommande vivement aux gouvernements de formaliser le secteur, en commençant par le revaloriser. Les services d’aide à domicile emploient entre 1 % et 2 % de la population active, un taux qui devrait doubler d’ici à 2050. Mais ils sont mal rémunérés, harassants, peu qualifiés, et font l’objet d’un rapide turnover. « De solides réformes doivent être mises en place pour attirer davantage de main-d’œuvre », précise donc le rapport, qui suggère par exemple, le recours à des travailleurs migrants, comme aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Autriche ou en Grèce.

L’OCDE alerte également sur le second enjeu que représente le financement de la dépendance, en constatant l’hétérogénéité des schémas selon les pays. Parmi les plus répandus se retrouvent la couverture universelle, financée par les impôts, comme dans les pays nordiques, ou le Japon, les assurances obligatoires, à l’instar de l’Allemagne, ou encore un système ciblé d’allocation, comme en France (avec l’APA), en Italie, ou en Australie. L’OCDE plaide en faveur d’un ciblage des allocations, selon les niveaux des besoins. Et surtout, appelle les gouvernements à mettre en place des politiques globales à long terme.

 COLINE GARRÉ
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Climat et santé : le CNOM appelle les médecins à sensibiliser leurs patients

pollution

« Les médecins sont les premiers à prendre en charge les conséquences du changement climatique sur la santé de leurs patients. Ils doivent p... 4

Activité libérale à l'AP-HP : 350 praticiens hospitaliers ont perçu 38,6 millions d'euros en 2016

aphp activite

Les praticiens hospitaliers qui ont exercé une activité libérale à l'Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) en 2016 se sont... 5

Les libéraux de l'UNPS cherchent des alternatives au tiers payant généralisé

tiers payant

Discuter avec le gouvernement d'une alternative au tiers payant généralisé ? L'Union nationale des professionnels de santé (UNPS) n'est pas... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter