Une campagne pour changer le regard sur le cancer

Une campagne pour changer le regard sur le cancer

17.05.2011
Malgré les avancées thérapeutiques, la perception sociétale du cancer n’évolue pas et pèse encore considérablement dans le quotidien des malades et anciens malades. Lancée ce mardi par le ministère de la Santé et l’INCa, une nouvelle campagne de sensibilisation vise à susciter une approche moins fataliste des Français vis-à-vis de cette pathologie.
  • 1305646394255620_IMG_61230_HR.jpg

    Une campagne pour changer le regard sur le cancer

« Je suis une personne, pas un cancer. » Jusqu’au 25 mai, ce slogan donne le tempo de la nouvelle campagne nationale pour tenter de « faire changer le regard des Français sur le cancer ». En dépit des progrès thérapeutiques, la vision sociétale du cancer reste le plus souvent liée à des images de souffrance, de déchéance et de mort. « Ces représentations négatives associées aux cancers ont des conséquences sur la vie sociale des personnes touchées », souligne Nora Berra. « Elles provoquent encore trop souvent un malaise, voire une prise de distance de l’entourage, des difficultés de réinsertion professionnelle qui viennent s’ajouter aux difficultés liées à la maladie elle-même », poursuit la secrétaire d’État à la Santé. Lancée par le ministère de la Santé et l’Institut national du cancer (INCa), cette nouvelle campagne de sensibilisation s’articule autour de deux spots télévisés d’une trentaine de secondes. Ils visent à montrer qu’avec les progrès thérapeutiques, le quotidien des personnes change progressivement, ce qui nécessite une évolution du regard sociétal pour être en phase avec cette nouvelle réalité.

Une campagne d’affichage met par ailleurs en scène cinq anciens malades du cancer, associés à des commentaires représentatifs des réactions de l’entourage familial, amical ou professionnel. Dans chaque commentaire, le nom de la personne est substitué par le mot « cancer » pour illustrer la récurrente assimilation de la personne à sa maladie au sein de son entourage. Cela donne : « À chaque fois que je me retrouve devant cancer, je ne sais pas quoi lui dire. » Ou bien : « on pourrait inviter cancer, mais il a sûrement envie d’être seul. » Cette campagne offre aussi aux malades et anciens malades, l’occasion de s’exprimer sur leur ressenti du regard extérieur orienté par le prisme du cancer. Ces derniers peuvent témoigner sur Facebook (www.facebook.com/mobilisons.nous) ou plus classiquement par le biais de la ligne téléphonique Cancer info (0 810 810 821 au prix d’un appel local). D’ici à la fin de l’année, un webdocumentaire réalisé en partenariat avec l’INSERM présentera au grand public les avancées de la recherche sur les cancers.

 DAVID BILHAUT
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

La justice suit l'expertise médicale et maintient Tariq Ramadan en détention 

Ramadan

La Cour d'appel de Paris a décidé ce jeudi du maintien en détention provisoire de Tariq Ramadan, mis en examen pour viols, dont l'un sur... 8

Evénement

Entretien exclusifÉdouard Philippe : « On n'avancera pas sans les médecins »

Edouard Philippe

« La santé est au cœur des priorités du gouvernement », assure Édouard Philippe qui maintient « toute sa confiance » à Agnès Buzyn et se déf... 13

Deux syndicats de médecins ostéopathes condamnés à verser 10 000 euros au réseau Santéclair

Le Syndicat national des médecins ostéopathes (SNMO) et l'Union des médecins à expertise particulière (MEP) de la FMF ont été condamnés... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter