Après une greffe de visage, la sensibilité revient vite

Après une greffe de visage, la sensibilité revient vite

11.05.2011
  • 1305118961253795_IMG_60749_HR.jpg

    Après une greffe de visage, la sensibilité revient vite

Pour les chirurgiens et surtout pour les patients, la surprise a été de taille. Après une greffe de visage, la réapparition de la sensibilité cutanée est survenue très rapidement. Et ce, constatent les équipes médicales, même si les nerfs sensitifs n’ont pas été suturés. Un étonnement, écrivent Maria Z. Siemionow et son équipe, qui ont réalisé la première transplantation partielle de visage américaine en 2008, parce que le résultat dépasse celui obtenu en réparation nerveuse traditionnelle. Ils ajoutent qu’il s’agit de la seule situation clinique au cours de laquelle un excellent résultat fonctionnel est obtenu en l’absence de suture des nerfs sensitifs.

Cette constatation est issue de l’analyse rétrospective de quatre patients greffés du visage. Ils ont bénéficié de techniques de réparation nerveuse différentes et il semblait important de les analyser. En pratique, un seul des quatre transplantés avait bénéficié d’une suture des nerfs sensitifs. Dans les trois autres cas, elle avait été rendue impossible en raison de difficultés techniques ou de l’état de délabrement sous-jacent.

L’analyse montre que, dès la deuxième semaine, les patients déclaraient avoir des sensations cutanées. À la fin de la première année, tous estimaient avoir retrouvé une sensibilité normale ou quasi normale. L’ampleur de la récupération se calque sur celle obtenue après une suture de nerfs sensitifs du visage. Elle apparaît supérieure à celle apportée par la greffe, sur le visage, d’un tissu extra-facial sans reconnexion nerveuse.

Les Américains avancent une hypothèse pour expliquer comment les nerfs ont pu se régénérer en franchissant la barrière entre le greffon et les tissus propres du patient. Il faut y voir, pour eux, le rôle de l’énorme densité nerveuse au niveau de la face.

« Plastic and Reconstructive Surgery », mai 2011.

 Dr GUY BENZADON
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Prise de têtes à la FHF ?

gruson

Le délégué général de la Fédération hospitalière de France (FHF) David Gruson pourrait quitter ses fonctions pour cause de conflit avec le... Commenter

Aluminium dans les vaccins : rien pour l'instant ne remet en cause la balance bénéfice risque

vaccins

« Vaccins. Le rapport qui dérange » titre en « une » « le Parisien » de ce 22 septembre. « Exclusif. D'après un rapport sérieux et inédit, b... Commenter

À Bourgoin-Jallieu, médecins et personnels de l'hôpital s'élèvent contre un « management destructeur »

Mercredi, une dizaine de médecins et professionnels de santé se sont donné rendez-vous devant le Centre hospitalier Pierre-Oudot de... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter