L’Ordre veut être la vigie d’un « Sunshine Act » à la française

L’Ordre veut être la vigie d’un « Sunshine Act » à la française

03.05.2011
  • 1304501982251298_IMG_60043_HR.jpg

    L’Ordre veut être la vigie d’un « Sunshine Act » à la française

Le Conseil national de l’Ordre des médecins réclame officiellement ce mardi « les moyens » de mettre en œuvre un « réel dispositif de transparence » des conflits d’intérêts de la communauté médicale.

L’institution rappelle que sur ce terrain, elle « ne peut interdire », ne faisant « qu’émettre un avis » sur les déclarations que sont tenus de lui faire parvenir tous les médecins au sujet des conventions qu’ils ont individuellement passées avec l’industrie pharmaceutique et biomédicale. Pour autant, « l’Ordre entend mettre à disposition de tout un chacun l’indication des liens existant entre les médecins et l’industrie et dispose pour cela de son annuaire public », précise son communiqué.

Afin de mener cette mission à bien, l’Ordre veut, entre autres : que les industriels aient l’obligation « d’alimenter un fichier [dont l’institution ordinale serait propriétaire, NDLR] de déclaration des avantages et sommes attribués à tous les professionnels de santé » ; que les compagnies d’assurance déclarent elles aussi « leurs liens avec tous les professionnels de santé » ; que ses propres avis prennent un « caractère impératif et non seulement indicatif (...) quant au respect de la Loi et à la sanction de son non-respect ».

L’Ordre se considère comme particulièrement bien placé pour accomplir ce rôle de vigie, étant, affirme-t-il, « indemne de tout lien de quelque nature que ce soit avec l’industrie ».

Il fait, dans son communiqué, référence au « Sunshine Act » (2010), loi qui s’est attachée aux États-Unis à faire la lumière sur les liens d’intérêts des médecins américains.

 K. P.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

1950 - 2015 : une analyse historique des dépenses de santé

dépenses de santé drees

La part de la consommation de soins et de biens médicaux (CSBM*) dans le PIB a bondi depuis 65 ans en France, passant de 2,2 % en 1950 à... 1

Mieux répondre à la menace d’attentats : retours d’expérience des services d’urgence parisiens et niçois

Attentat Nice

Des experts, issus de l’AP-HP, du CHU de Nice, mais aussi de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris et du service de santé des armées,... 1

« Une minute pour mon cœur » : les cardiologues se lancent dans la télésurveillance

connecté

La e-santé devient une composante importante de la cardiologie : c'est du moins la conviction du Syndicat national des spécialistes des... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter