Maladies non transmissibles : une catastrophe imminente

Maladies non transmissibles : une catastrophe imminente

27.04.2011
  • 1303918001249562_IMG_59615_HR.jpg

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) publie, à l’occasion d’un forum sur le sujet organisé à Moscou, le premier rapport sur la situation mondiale des maladies non transmissibles (MNT). « L’augmentation des maladies chroniques non transmissibles représente un énorme défi, estime le Dr Margaret Chan, directeur général de l’organisation. Pour certains pays, il n’est pas exagéré de décrire la situation comme une catastrophe imminente, une catastrophe pour la santé, pour la société et surtout pour les économies nationales. »

En 2008, les MNT ont été responsables de 63 % de la mortalité mondiale, soit plus que les maladies transmissibles. Un peu plus de 36 millions de personnes sont décédées d’une affection chronique non transmissible. Près de 80 % (29 millions) de ces décès sont survenus dans les pays à revenu faible et moyen, ce qui tord le cou au « mythe selon lequel ces affections seraient principalement un problème de pays riches », souligne l’OMS. Le fardeau pour ces pays est lourd : près de 30 % des personnes qui y meurent de maladies non transmissibles sont âgées de moins de 60 ans et donc dans leurs années les plus productives. Les maladies cardio-vasculaires sont les plus meurtrières avec 17 millions de décès chaque année, suivies par le cancer (7,6 millions), les maladies respiratoires (4,2 millions) et le diabète (1,3 million), ces 3 groupes de maladies représentant 80 % de l’ensemble des décès.

Faute de mesures adaptées, l’épidémie de MNT pourrait tuer 52 millions de personnes chaque année d’ici à 2030. « Des millions de décès pourraient être évités si on appliquait de façon plus stricte les mesures qui existent aujourd’hui », affirme le rapport. Parmi ces mesures, sont citées la réglementation antitabac, la réduction de l’usage de l’alcool, la promotion d’une alimentation saine, notamment la réduction de la teneur en sel des aliments, et de l’exercice physique et l’amélioration de l’accès aux soins de santé essentiels.

 Dr L. A.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
28.04.2011 à 14h58

« De toute façon, la vie demeurera une maladie sexuellement transmissible et toujours mortelle... Et l'on ne peut pas disparaître que parce qu'on est vieux. Nous ne pourrions en ce cas qu'être en surp Lire la suite

Répondre
 
27.04.2011 à 19h15

« Toutes ces maladies nous rappellent que nous sommes mortels. Simple évidence oubliée par nos brillants chercheurs. »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 11

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 8

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter