Une protéine essentielle à la lactation est identifiée

Une protéine essentielle à la lactation est identifiée

22.04.2011
Des chercheurs INSERM/CNRS/Institut Curie montrent chez la souris que l’intégrine alpha3bêta1 est nécessaire à la contraction des cellules basales myoépithéliales du lobule mammaire chargées d’expulser le lait produit par les cellules luminales.
  • 1303481012248649_IMG_59417_HR.jpg

    Une protéine essentielle à la lactation est identifiée

L’épithélium mammaire se compose principalement de cellules luminales productrices de lait et de cellules basales myoépithéliales, chargées de son expulsion. Le compartiment basal de l’épithélium mammaire semble être le siège des cellules souches et progénitrices qui sont nécessaires pour le développement et le fonctionnement normaux de la glande mammaire ; ces cellules pourraient être à l’origine de certains types de cancer du sein.

Les cellules basales sont exposées à des signaux, la messagerie étant assurée par les intégrines, protéines transmembranaires.

Dans les cellules basales, une grande partie des informations transitent par l’intégrine alpha3bêta1.

Dans le modèle animal, les chercheurs ont supprimé partiellement cette protéine dans les cellules basales Résultat : les souris porteuses de l’altération de l’intégrine alpha3bêta1 ne peuvent plus allaiter leurs petits car les cellules basales n’expulsent plus le lait produit. L’absence de cette protéine, d’une part, empêche l’activation de la voie de signalisation impliquant les protéines Rho et Rac, d’où des modifications au niveau de la morphologie des cellules, d’autre part, bloque une partie de la capacité contractile de ces cellules. Conséquence : les cellules basales ne peuvent plus éjecter le lait.

Compte tenu du rôle de messager entre l’extérieur et l’intérieur de cette protéine, les chercheurs s’attendent à lui découvrir de nombreuses autres fonctions.

L’équipe de Marina Glukhova s’intéresse maintenant au rôle de cette intégrine et de la voie de signalisation afférente dans la cancérogenèse. Elle poursuit l’étude de la fonction de cellules basales mammaires dans le développement normal de la glande et leur rôle dans la cancérogenèse mammaire. L’objectif est de mieux comprendre le rôle des interactions entre ces cellules et l’environnement extérieur au cours du développement mammaire et de déterminer les événements cellulaires et moléculaires à l’origine des carcinomes mammaires de type basal-like.

Karine Raymond , Stéphanie Cagnet, Maaike Kreft, Hans Janssen, Arnoud Sonneberg, Marina Glukhova. « EMBO J. », publication en ligne.

 Dr EMMANUEL DE VIEL
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Agnès Buzyn écarte à nouveau la coercition à l'installation

Buzyn

Agnès Buzyn a écarté ce mercredi la proposition d'un conventionnement sélectif des médecins de secteur II dans les zones surdotées, piste... 1

Une étudiante en PACES de Marseille se suicide, la communauté médicale en émoi

suicide Fac marseille

Une étudiante inscrite en première année commune aux études de santé (PACES) à la faculté de médecine d'Aix-Marseille vient de se donner la... 6

Lévothyrox: le Conseil d'État donne raison au gouvernement dans sa gestion des effets indésirables

Levothyrox

Le Conseil d'État a donné raison ce 13 décembre au gouvernement, face à un patient traité avec le médicament Levothyrox, qui avait saisi en... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter