Le redressement des finances hospitalières se confirme, selon Dexia

Le redressement des finances hospitalières se confirme, selon Dexia

06.04.2011
  • 1302102434243621_IMG_58223_HR.jpg

    Le redressement des finances hospitalières se confirme, selon Dexia

Le groupe bancaire Dexia a rendu public ce mercredi sa dernière « Note de conjoncture des finances hospitalières », qui porte sur les chiffres consolidés de l’année 2009 et trace quelques pistes pour 2010.

« Prêteur » à hauteur de 40 % de la dette globale des hôpitaux publics (soit 9,5 milliards d’euros sur 22 milliards), Dexia possède, à ce titre, une connaissance fine de l’état des comptes de ces établissements.

Sa dernière livraison statistique confirme l’amélioration, amorcée en 2008 après une année 2007 particulièrement noire, de la situation financière de l’hôpital public.

En repli, le déficit cumulé des hôpitaux (estimé tous budgets confondus – y compris celui du médico-social et la dotation annuelle de financement –, ce qui n’est pas la base de calcul utilisée par le gouvernement, dont les chiffres sont moins favorables) atteint en 2009 213 millions d’euros ; en 2008, il était de 338 millions d’euros et en 2007 de 479 millions d’euros. Face à ces chiffres, la banque ne juge pas irréaliste un retour à l’équilibre à l’horizon 2012, objectif fixé aux établissements par Nicolas Sarkozy.

Les efforts consentis par les hôpitaux pour assainir leurs finances n’ont pas d’impact, selon Dexia, sur leurs investissements puisque, toujours portés par le plan Hôpital 2007 (et un tout petit peu par Hôpital 2012) ceux-ci ont atteint en 2009 un « nouveau record » de 6,8 milliards d’euros. Selon la banque, cette dynamique a perduré en 2010. Pour payer ces investissements, l’autofinancement n’est plus la règle à l’hôpital public : le recours à l’endettement (principe inscrit dans les plans Hôpital 2007, puis 2012) est croissant et le stock de dette des hôpitaux a atteint 22 milliards d’euros en 2009.

Dexia souligne que l’embellie financière globalement constatée cache « des situations individuelles tendues ».

 K. P.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
07.04.2011 à 06h10

« Toujours une présentation opaque des chiffres... »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Au centre d'hébergement d'urgence d'IvryLa médecine au chevet des femmes et enfants exilés

Abonné
centre 3

Qu'est-ce qu'un accueil inconditionnel et digne ? Où la médecine se fait sans contrôle, où l'accès au droit est humain ? Le pôle santé, et... Commenter

Entaille dans la liberté d'installation : les petits hôpitaux préconisent une « obligation à servir » de 3 à 5 ans

liberte installation

Suppression partielle de la liberté d'installation, maillage renforcé du territoire en centres de santé… La Coordination nationale des... 15

Vaccins obligatoires : l'extension votée en commission malgré deux amendements de suppression

vaccin

Les députés ont voté mercredi, en commission des Affaires sociales, l'extension des obligations vaccinales pour les jeunes enfants à partir... 8

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter