Liberté d’installation : Bertrand se pose en champion, les députés garantissent

Liberté d’installation : Bertrand se pose en champion, les députés garantissent

29.03.2011
Menacée au détour d’une proposition, la liberté d’installation sauve ses plumes, les députés ayant rejeté le texte ce mardi à 318 voix contre 210. Elle trouve par ailleurs un champion toutes catégories en la personne du ministre de la Santé.
  • 1301412892241084_IMG_57653_HR.jpg

    Liberté d’installation : Bertrand se pose en champion, les députés garantissent

LA PROPOSITION de loi défendue par le député socialiste Jean-Marc Ayrault et instituant un « bouclier rural » n’est pas passée. Le texte, dont l’article 2 s’attaquait au système de soins (en arrêtant des délais maximum d’accès à un médecin généraliste, un service d’urgence, une maternité) a été rejeté ce mardi par l’Assemblée nationale : les députés ont voté contre à 318 voix (celles de l’UMP et du Nouveau Centre) contre 210. Indirectement menacée par la proposition de loi, la liberté d’installation sauve ses plumes.

Elle se trouve dans le même temps un défenseur acharné en la personne de Xavier Bertrand. En effet, le ministre de la Santé a profité de son intervention, ce mardi également, en ouverture d’une « Rencontre » des maires de France (AMF) sur le thème de la désertification médicale pour s’adresser une nouvelle fois… aux médecins.

Devant des élus locaux qui commencent à douter ouvertement de l’efficacité de mesures incitatives pour attirer des médecins dans les territoires que la profession délaisse, Xavier Bertrand a répété sans aucune ambiguïté, qu’il n’était pas partisan de mesures autoritaires. « Je crois au volontariat, pas à la coercition », a-t-il martelé, se posant en grand défenseur de ce « pilier » qu’est la liberté d’installation.

Le ministre a fait valoir que « nombre d’outils » incitatifs existent qui ne sont pas suffisamment connus et engagé les maires à participer à la diffusion de cette information. Détaillant la panoplie déjà disponible (avenant 20 à la convention, contrats d’engagement de service public, maisons de santé pluridisciplinaires…), Xavier Bertrand a fait part de son intention « d’aller plus loin, toujours en misant sur l’incitation » – il a cité les exemples des guichets uniques installés dans les ARS et du futur statut juridique des maisons pluridisciplinaires et de l’encouragement au cumul emploi-retraite.

Pourquoi pas de régulation plus musclée ? « Parce que, a-t-il expliqué à son auditoire, si vous mettez en place l’obligation, vous ne pourrez pas changer les règles en cours de route, vos mesures ne s’appliqueront donc que dans dix ans. En outre, si vous choisissez cette voie, hélas, dans dix ans, vous aurez beaucoup moins de candidats ! » CQFD.

 KARINE PIGANEAU
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Buzyn : « vers une tarification à la qualité et au parcours, y compris en médecine de ville »

buzyn epreuve de verite public senat

Agnès Buzyn a affirmé lundi vouloir « aller vers une tarification à la qualité et au parcours de soins, y compris en médecine de ville,... 7

La revaccination par le BCG protège contre la tuberculose persistante

vaccination

La vaccination des adolescents à haut risque par le BCG permet de prévenir le risque de tuberculose persistante, selon un essai de phase 2... Commenter

Simone Veil entrera au Panthéon le 1er juillet

Simone Veil

Simone Veil, et son époux Antoine Veil à ses côtés, fera son entrée au Panthéon le 1er juillet. La cérémonie, qui sera diffusée en direct à... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter