Le veto des chirurgiens publics à l’enquête sur les gardes hospitalières

Le veto des chirurgiens publics à l’enquête sur les gardes hospitalières

04.03.2011
Le Syndicat des chirurgiens hospitaliers demande que cesse immédiatement l’enquête régionale sur la PDS lancée le 1er mars dans les hôpitaux et les cliniques.
  • 1299255289233164_IMG_55583_HR.jpg

LE SYNDICAT des chirurgiens hospitaliers (SCH), appuyé par la CMH (Coordination médicale hospitalière), demande « l’arrêt immédiat » de l’enquête diligentée par la direction générale de l’offre de soins (DGOS, au ministère de la Santé) – et confiée aux agences régionales de santé (ARS) – à propos des « gardes et astreintes médicales au titre de l’activité MCO ».

Les chirurgiens s’opposent à ce projet sur le fond comme sur la forme. La « méthodologie » de l’enquête, autant que « la précipitation », avec laquelle elle est mise en œuvre, les heurtent. L’analyse projetée est celle « d’une organisation qui résulte de plus de 50 ans d’expérience et d’adaptation aux évolutions organisationnelles, politiques et techniques des soins dispensés aux Français », rappellent le SCH et la CMH dans un communiqué.

En creux, les deux organisations estiment que « seule la motivation de réduire (...) le budget alloué aux gardes et astreintes médicales explique (cette enquête) ». Elles se disent « d’accord pour apporter (leur) expertise à la réforme de l’organisation des gardes et astreintes en France », pas pour « cautionner le détricotage du système actuel (...) sans aucune solution alternative ».

 KARINE PIGANEAU
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 6 Commentaires
 
30.03.2011 à 18h54

« Le citoyen qui vous paye par ses impôts à le droit de savoir où passent les deniers publics. »

Répondre
 
05.03.2011 à 00h56

« S'il s'agit des budgets de gardes et astreintes, bravo d'empêcher cette enquête administrative sans ambition quelconque ! S'il s'agit de réorganiser la garde privée et publique, prenons exemple sur Lire la suite

Répondre
 
04.03.2011 à 22h38

« Quelques explications pour mieux comprendre : contrairement aux médecins généralistes, le statut de PH nous oblige à assurer la permanence des soins. Nous le faisons du mieux possible, l'augmentatio Lire la suite

Répondre
 
04.03.2011 à 20h26

« Remarquable. Il ne faut pas accepter une telle étude. »

Répondre
 
04.03.2011 à 18h47

« Il n'ont qu'à faire comme les généralistes pour la PDS : elle n'est plus obligatoire depuis 2003. »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

« L'humanité ne peut s'arrêter aux frontières de la France ! » : le Pr Pitti explique pourquoi il renonce à ses insignes d'officier de la légion d'honneur

Pr Raphaël Pitti

Le Pr Raphaël Pitti, chef du service de réanimation à la polyclinique de Gentilly (Nancy) et médecin humanitaire, a été promu au rang... 6

L'athérosclérose présente chez la moitié des 40-54 ans sans facteur de risque cardiovasculaire… Faut-il s'en soucier ?

athérosclérose

Une tension basse, une glycémie faible et un taux de cholestérol dans la norme suffisent-ils à garantir des artères saines ? Une étude... Commenter

La consommation d’antibiotiques en France reste à la hausse en ville

ANTIBIOTIQUES

La tendance à la hausse de la consommation d’antibiotiques en ville se poursuit depuis 2010, après une période de baisse (2000-2005) puis... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter