NutriNet-Santé, ce sera aussi une biobanque

NutriNet-Santé, ce sera aussi une biobanque

24.02.2011
Vingt-et-un mois après le lancement de l’étude NutriNet, la plus grande étude jamais réalisée dans le monde sur Internet pour comprendre les relations entre la santé et la nutrition, un deuxième volet est lancé, dans l’objectif de mettre à la disposition des chercheurs une gigantesque banque d’échantillons biologiques, la biobanque Nutrinet-Santé.
  • 1298564277230721_IMG_54938_HR.jpg

    NutriNet-Santé, ce sera aussi une biobanque

Les promoteurs de NutriNet-Santé, étude coordonnée par le Pr Serge Hercberg (INSERM), espèrent recruter en 5 ans 500 000 internautes, qui acceptent de répondre chaque année sur le site à différentes questions sur leurs habitudes alimentaires, leur activité physique, leur poids, leur taille, leur état nutritionnel ; ils reçoivent également tous les mois un court questionnaire complémentaire permettant de mieux évaluer leur état nutritionnel et leur santé. À ce jour, 170 000 volontaires participent à cette « vaste étude citoyenne », qui, selon le Pr Hercberg, « devrait jouer un rôle important pour l’amélioration de la santé de tous et des générations futures ».

Le deuxième volet, qui débute aujourd’hui, vise à collecter et à stocker des échantillons biologiques des volontaires de l’étude. Les personnes déjà inscrites ou qui s’inscriront peuvent prendre rendez-vous pour une consultation à la date de leur choix dans des centres locaux de l’étude (30 centres sont prévus sur l’ensemble de l’hexagone).

Lors de cette consultation, des données cliniques objectives seront collectées (mesures anthropométriques, pression artérielle, composition corporelle, force musculaire...) et des prélèvements de sang (43 ml) et d’urines seront faits. Le prélèvement de sang fera l’objet d’analyses (cholestérol total, triglycérides, glycémie, HDL, LDL) dont les résultats seront transmis aux participants.

Les chercheurs espèrent dans un premier temps 10 000 volontaires, avec la finalité d’en inclure 150 000. Ainsi, les chercheurs vont-ils disposer « d’une gigantesque banque d’échantillons biologiques qui, couplés aux données d’exposition collectées sur Internet et du suivi de santé, constituera un patrimoine scientifique exceptionnel », souligne le Pr Hercberg.

Pour s’inscrire : www.etude-nutrinet-sante.fr.

Pour s’informer : info.etude-nutrinet-sante.fr.

Dr MARTINE DURON-ALIROL
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 11

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 8

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter