Dépendance : Sarkozy pose des jalons et n’exclut pas le recours à l’assurance privée

Dépendance : Sarkozy pose des jalons et n’exclut pas le recours à l’assurance privée

08.02.2011
Clôturant ce mardi un colloque national sur la dépendance, au Conseil économique, social et environnemental, Nicolas Sarkozy a souhaité que « toutes les options possibles » soient examinées, y compris celle de l’assurance privée.
  • 1297176188225790_IMG_53820_HR.jpg

    Dépendance : Sarkozy pose des jalons et n’exclut pas le recours à l’assurance privée

« JE DEMANDE à chacun d’entre vous (...) de n’écarter d’emblée aucune solution, y compris celle de l’assurance, pour des a priori idéologiques », a-t-il déclaré devant plusieurs centaines d’invités dans le cadre de ce colloque de lancement du chantier « dépendance » piloté par Roselyne Bachelot. « Quand nos finances publiques sont dans la situation où elles sont, quand le travail est à ce point taxé, quand 5 millions de Français ont déjà souscrit une assurance dépendance, est-il raisonnable de ne pas s’interroger sur le rôle que peuvent jouer les mutuelles, les compagnies d’assurances et les organismes de prévoyance ? », a-t-il précisé.

Le chef de l’État a estimé qu’il faudrait sans doute inventer « autre chose que le modèle traditionnel de couverture des risques par la Sécurité sociale » et a appelé de ses vœux l’invention d’une « nouvelle forme de paritarisme » (avec les partenaires sociaux mais aussi d’autres acteurs dont les départements). Il s’est toutefois employé à rassurer. « Je n’ai pas l’intention d’utiliser la dépendance pour privatiser insidieusement l’assurance-maladie. »

Nicolas Sarkozy a écarté à ce stade deux hypothèses : le financement par l’endettement ; et une taxation supplémentaire du travail. Parmi les pistes de financement figurent notamment le recours sur succession ou l’augmentation de la CSG prélevée sur les retraités.

Le président de la République a confirmé le calendrier de la réforme, dont les premières mesures seront incluses dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale 2011 déposé au Parlement « à l’automne ».

CYRILLE DUPUIS
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Manque de temps, frustration, relations avec les patients : ces facteurs de stress qui mènent les généralistes au burn-out

La sensation de « travail empêché » chez les médecins joue fortement sur l'épuisement émotionnel et la dépersonnalisation, deux causes de... 4

Rénovation du dépistage néonatal : vers la création d'un centre national de coordination

dépistage néonatal

Le ministère de la Santé lance un appel à candidatures national pour désigner le centre hospitalier universitaire qui accueillera le futur... 1

AP-HP : contre un « plan social imposé », les personnels bravent la pluie et Martin Hirsch

aphp

Une trentaine de personnels de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) se sont rassemblés ce lundi devant le siège parisien du... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter