Une convention AERAS renforcée pour l’accès aux prêts des malades

Une convention AERAS renforcée pour l’accès aux prêts des malades

01.02.2011
Pas moins de trois ministres étaient présents ce mardi à Bercy lors de la signature de la nouvelle convention AERAS (S’assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé) 2011. « Si vous ne deviez retenir qu’une image, c’est celle du collectif », a d’ailleurs souligné Christine Lagarde.
  • 1296578313223750_IMG_53253_HR.jpg

    Une convention AERAS renforcée pour l’accès aux prêts des malades

ASSOCIATIONS de malades et de consommateurs, professionnels de l’assurance et de la banque étaient venus conclure, en présence de Christine Lagarde (Économie), Xavier Bertrand (Travail, Emploi et Santé) et Roselyne Bachelot (Solidarités et Cohésion sociale), le processus commencé le 22 janvier 2010 avec l’ouverture des négociations. « Tous ensemble », a répété la ministre de l’Économie.

La nouvelle convention, fruit d’un an de travail, succède à la précédente de 2007 qui avait expiré en 2010. Le dispositif ne devrait entrer en vigueur qu’à compter du 1er septembre 2011, date à laquelle les assureurs se sont engagés à proposer une nouvelle garantie invalidité, une des 3 innovations majeures d’AREAS 2011.

Jusqu’ici, seul le risque décès était couvert et ne protégeait que les héritiers. Dans le nouveau dispositif, la garantie invalidité sera proposée à tous les malades, sans aucune exclusion de pathologie et avec des critères identiques pour tous les assureurs (les prestations seront déclenchées à partir du même taux d’invalidité fonctionnelle, 70 %). « Nous avons souhaité faire bouger les lignes », a insisté Christine Lagarde, pour que ce « nouveau produit d’assurance » bénéficie au plus grand nombre. Actuellement, 400 000 personnes par an ont un prêt grâce à la Convention AERAS. L’objectif est de dépasser ce chiffre.

Groupe de travail.

La création d’un groupe de travail est l’autre innovation du dispositif. Son rôle consistera à dresser, pathologie par pathologie, un diagnostic partagé sur les probabilités de décès et de rechute et les perspectives de consolidation. « Le but est d’avancer aussi vite que la science », a indiqué Roselyne Bachelot. Pour certaines pathologies, les risques de décès, d’invalidité ou de rechutes diminuent avec le temps, alors que la pratique des assureurs, elle, n’évolue pas. Afin de mieux prendre en compte les avancées thérapeutiques, l’État va mobiliser 4 millions d’euros sur quatre ans pour financer les études et recherches nécessaires au groupe de travail. Les premières conclusions sont attendues dès 2012.

La simplification du dispositif constitue aussi une avancée de la nouvelle convention. Fini les questionnaires à rallonge, peu compréhensibles, spécifiques à chaque assureur. À partir de 2012, les questionnaires de santé seront harmonisés et, dès le 2e semestre 2011, les assureurs se sont engagés à utiliser les questionnaires déjà remplis chez un concurrent et à accepter les examens médicaux déjà réalisés au cours des 6 derniers mois. Il s’agit de proposer un questionnaire unique, « une sorte de passeport pour l’assurance » afin de faciliter les démarches des candidats à l’emprunt et de leur permettre de mettre en concurrence plusieurs organismes d’assurance.

 Dr LYDIA ARCHIMÈDE
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Contrôle des prescriptionsEn Alsace, la Sécu en campagne contre les arrêts de travail abusifs

Abonné
arret travail

Après avoir analysé les prescriptions d'arrêts de travail dans dix zones ciblées en forte croissance, les deux caisses primaires... 2

Vaccination : des membres des Académies des sciences et de médecine demandent un rappel à l'ordre du Pr Montagnier

academie sciences

Après la tribune signée par 27 membres de l'Académie nationale de médecine, et le soutien apporté par l'Académie nationale de pharmacie,... 59

Antibiorésistance en santé animaleL'objectif des 20 % de baisse du plan EcoAntibio largement dépassé

Abonné
antibioresistance

L'année 2017 marque la fin du premier plan EcoAntibio, et le début du second qui durera jusqu'en 2021. Selon les chiffres communiqués par... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter