L’anesthésie régionale donne des sensations fantômes

L’anesthésie régionale donne des sensations fantômes

18.01.2011
Tous les médecins connaissent les douleurs dites de « membre fantôme » décrites par les patients amputés. Est-il possible de rapprocher ce phénomène des illusions rapportées par de nombreux patients sous anesthésie régionale ? C’est à cette question qu’ont tenté de répondre des chercheurs de l’INSERM à Toulouse dirigés par Stein Silva (unité 825 « Imagerie cérébrale et handicaps neurologiques ») en collaboration avec l’équipe d’accueil « Modélisation des agressions tissulaires et nociceptives ».
  • 1295369219219391_IMG_52202_HR.jpg

DANS LEUR ÉTUDE, l’équipe dirigée par Stein Silva a suivi 20 personnes devant subir une anesthésie du bras avant une intervention chirurgicale. Des images 3D de mains sous différents angles de vue leur ont été soumises. Leur capacité à reconnaître une main droite d’une main gauche a été évaluée, ce qui est censé refléter la représentation de leur schéma corporel.

Au cours de ces expériences, les scientifiques ont constaté trois éléments. Premièrement, tous les patients anesthésiés décrivent des sensations illusoires de leur bras (sensation de gonflement, différence de taille et de forme, posture imaginée). Deuxièmement, par rapport aux témoins, ils sont beaucoup plus lents à reconnaître leur main droite de leur main gauche et font beaucoup plus d’erreurs. Enfin, la vision du membre anesthésié améliore les performances obtenues.

Autrement dit, l’anesthésie régionale, c’est-à-dire la déafférentation périphérique, modifie l’activité du cerveau. Reste aux chercheurs à caractériser précisément les régions cérébrales impliquées et de comprendre comment les circuits neuronaux se réorganisent. À terme, l’équipe vise une utilisation de l’anesthésie à but thérapeutique pour traiter les douleurs du membre fantôme. Pour Stein Silva, il faudra certainement « développer des techniques d’anesthésie nouvelles qui permettront d’inhiber ou de stimuler directement certaines représentations cérébrales ».

« Anesthesiology », janvier 2011.

 Dr I. D.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
19.01.2011 à 20h29

« Franchement déçu par ce titre et l'article sous-jacent. Ben oui, lorsque le bras est anesthésié, on ne le sent plus... C'est pas du grand art, c'est une lapalissade... »

Répondre
 
19.01.2011 à 10h42

« J'ai eu froid dans le dos en voyant le titre, pensant que vous vouliez parler de douleur de membre fantôme sous... anesthésie ! Sinon, sensation de membre fantôme, ça me paraît une évidence pour tou Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Agnès Buzyn écarte à nouveau la coercition à l'installation

Buzyn

Agnès Buzyn a écarté ce mercredi la proposition d'un conventionnement sélectif des médecins de secteur II dans les zones surdotées, piste... 1

Une étudiante en PACES de Marseille se suicide, la communauté médicale en émoi

suicide Fac marseille

Une étudiante inscrite en première année commune aux études de santé (PACES) à la faculté de médecine d'Aix-Marseille vient de se donner la... 6

Lévothyrox: le Conseil d'État donne raison au gouvernement dans sa gestion des effets indésirables

Levothyrox

Le Conseil d'État a donné raison ce 13 décembre au gouvernement, face à un patient traité avec le médicament Levothyrox, qui avait saisi en... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter