Burn out : l’Ordre de la Haute-Garonne à l’écoute des médecins en difficulté

Burn out : l’Ordre de la Haute-Garonne à l’écoute des médecins en difficulté

16.12.2010
Épuisement professionnel, repli sur soi, addictions, graves difficultés juridiques ou financières… 43 % des médecins en France connaîtraient peu ou prou ce genre de problèmes. Les 7 000 médecins de Haute-Garonne n’échappent pas aux situations de détresse, comme l’a montré un colloque organisé sous la houlette ordinale, le 15 décembre à Toulouse, et intitulé : .
  • 1292501435214071_IMG_50878_HR.jpg

    Burn out : l’Ordre de la Haute-Garonne à l’écoute des médecins en difficulté

EN 2010, 4 suicides de médecins ont été enregistrés dans le département. Cette situation a décidé l’Ordre des médecins local à réagir en créant l’association MOTS (Médecins, Organisation, Travail, Santé), « l’objectif étant de prendre en charge à titre préventif ces situations de détresse », explique le Dr Jean Thévenot, président du conseil ordinal du département.

L’association MOTS a mis en place une plateforme téléphonique* dédiée aux médecins en difficulté. Au bout du fil, un médecin du travail les écoute et leur propose un audit professionnel et confidentiel. Il leur fait ensuite des propositions d’amélioration de leurs conditions de travail et les oriente si besoin vers des spécialistes : psychiatres, juristes, conseillers en gestion… « En six mois de fonctionnement, nous avons eu 17 appels, uniquement par le bouche à oreille, parmi lesquels 11 généralistes et 6 spécialistes, » indique le Dr Philippe About, président de l’association.

Le burn out et /ou les conflits professionnels arrivent en tête des appels, suivis par les souhaits de reconversion et des demandes en organisation de l’activité du cabinet. Onze des 15 médecins accompagnés sont actuellement suivis en psychothérapie. En 2011, l’association envisage de s’étendre à d’autres départements de Midi-Pyrénées. « Nous sommes en pleine réflexion, mais nous ne pourrons pas financer totalement ce déploiement. Nous envisageons pour cela de solliciter nos instances, en particulier l’ARS, sur le modèle de ce qui se fait déjà en Catalogne », indique le Dr About.

*MOTS : 0608.282.589

lequotidiendumedecin.fr, le 16/12/2010

BÉATRICE GIRARD
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans son plan à 5 milliards d'euros pour la santé, le gouvernement mise sur les hôpitaux numériques

edouard Philippe

Le Premier ministre, Édouard Philippe, a dévoilé ce lundi, les grandes lignes d'un plan d'investissement de 57 milliards d'euros d'ici à... 2

Bertrand Rossier (MSF) à Mexico : « Le tremblement de terre a généré beaucoup de superstitions »

mexico

Bertrand Rossier dirige les opérations de Médecins sans frontières au Mexique. Ses équipes parcourent la ville, en voiture pour apporter un... Commenter

Ces confrères et consœurs qui vous représenteront au Sénat

senat

Plusieurs médecins font leur entrée au Sénat ou ont été réélus, dimanche 24 septembre, lors du renouvellement de 170 des 348 membres de la... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter