Le rajeunissement cellulaire existe dans les ovocytes

Le rajeunissement cellulaire existe dans les ovocytes

19.11.2010
Des chercheurs français, de Lyon, viennent d’offrir une réponse plausible à une interrogation que se posent de longue date les scientifiques.
  • 1290185461205467_IMG_48725_HR.jpg

    Le rajeunissement cellulaire existe dans les ovocytes

ALORS que les ovocytes vieillissent au cours de la vie comment ne transmettent-ils pas au nouveau-né des maladies dues à ce vieillissement ? Par un phénomène de rajeunissement, expliquent Jérôme Goudeau et Hugo Aguilaniu (CNRS/École normale supérieure de Lyon, UMR5239). Peu avant la fécondation, se produit un rajeunissement brutal de l’ovocyte, en fait une élimination des protéines oxydées. La démonstration en a été faite chez le ver Caenorhabditis elegans, grâce une technique d’immunofluorescence qu’ils ont développé.

Avec le temps des protéines oxydées, notamment par carbonylation, s’accumulent dans les cellules. Cette voie d’oxydation pourrait donc être un marqueur de vieillissement. Elle a pu être mise en évidence par la nouvelle méthode d’immunofluorescence. Premier constat chez C. elegans : les ovocytes sont bien oxydés. Ils le sont même davantage que le tissu environnant. Second constat : brutalement à un stade précis de la maturation les protéines carbonylées sont évacuées.

Parmi divers modèles d’élimination connus chez l’animal, les deux Français ont retenu, dans le cas du ver, celui reposant sur le protéasome. Ce complexe enzymatique est responsable de la dégradation ciblée des protéines mal repliées, dénaturées ou obsolètes.

Pour confirmer leur découverte, ils ont inhibé le protéasome chez des vers. Ils ont alors constaté peu, voire pas, de rajeunissement des gamètes et la survenue d’une stérilité.

La principale conclusion de l’étude demeure pour l’instant très fondamentale. Elle confirme que C. elegans fournit un bon modèle d’étude de l’élimination des dommages cellulaires au cours de la reproduction. Ce travail ouvre pourtant des questions plus larges sur le legs biologique des parents à leurs enfants.

« Aging Cell », vol. 9, n° 6, pp. 991-1003.

Quotimed.com, le 19/11/2010

 Dr GUY BENZADON
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Pour ne pas devenir un désert médical, une commune engage un chasseur de têtesÀ Oloron, le maire veut recruter 30 praticiens dans les cinq ans

Abonné
oloron

La mairie d'Oloron Sainte-Marie (Pyrénées-Atlantiques) va charger un cabinet de recrutement de dénicher dans les cinq ans à venir une... Commenter

La HAS publie de nouvelles recos pour le diagnostic et le traitement de l'infection à H. pylori

Helicobacter pylori

La Haute Autorité de santé (HAS) vient de publier, en collaboration avec le Conseil national professionnel d'hépato-gastroentérologie... 3

Remaniement : Agnès Buzyn confirmée à la Santé, un médecin secrétaire d'État aux Armées

Buzyn

Le Pr Agnès Buzyn a été confirmée au ministère des Solidarités et de la Santé, ce mercredi 21 juin, dans l'équipe remaniée du gouvernement... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter