Jacques Attali aspire à un nouveau syndicalisme médical

Jacques Attali aspire à un nouveau syndicalisme médical

19.11.2010
Le CNIT, à la Défense, a fait salle comble ce vendredi, lorsque Jacques Attali est intervenu dans le cadre des Journées de la Fédération de l’hospitalisation privée (FHP).
  • 1290188361205523_IMG_48738_HR.jpg

    Jacques Attali aspire à un nouveau syndicalisme médical

INVITÉ à présenter aux médecins et aux directeurs de cliniques présents sa vision d’avenir pour le système de santé français, l’économiste s’est prononcé en faveur d’un conventionnement « plus individuel et moins collectif, sur la formation permanente, le nombre d’actes minimum, etc. ». Les réactions n’ont pas manqué de surgir dans la salle. Jacques Attali s’est ainsi justifié : « Je sais que les syndicats de médecins sont très contre (le conventionnement individuel, NDLR) car c’est un peu leur champ de compétences principal ». La tendance lui paraît cependant inéluctable, sous la pression des assureurs, ces « maîtres de la santé », qui, tôt ou tard, jugeront le médecin selon sa compétence, ses statistiques, sa formation... « Le conventionnement individuel, tout naturellement, va découler de cela », a indiqué Jacques Atalli. Qui invite les syndicats médicaux à « s’adapter » et à « repenser leur rôle », en définissant un nouveau cadre pour le conventionnement individuel plutôt qu’en continuant à défendre un conventionnement collectif. L’ancien conseiller de François Mitterrand a par ailleurs jugé obsolète la liberté d’installation. La fin du numerus clausus, une idée qu’il défend avec conviction, « n’est pas compatible avec la liberté d’installation ». « Revenir sur le numerus clausus, cela veut dire imposer des règles beaucoup plus strictes dans les conditions géographiques d’installation », a précisé Jacques Attali. Qui propose l’instauration de quotas territoriaux. « Le médecin exerce un service public », insiste-t-il. Sous entendu, le médecin doit accepter cette nouvelle contrainte.

Quotimed.com, le 19/11/2010

D. CH.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
leader
Focus

Santé publique Abonné

En dix ans, les signalements de ruptures de stock de médicaments ont été multipliés par dix. Depuis un an, c'est même une hausse de 30 % qui est observée. L'amplification des tensions d'approvisionnement, qui frappe les hôpitaux comme les pharmacies de ville, inquiète jusqu'au Sénat. 2

Big bang des études, nouveaux stages, soutien : devant les internes, Buzyn et Vidal font la pédagogie des réformes

Buzyn ISNI

« L’interne au cœur des réformes », c’est le thème de l’université de rentrée de l’Intersyndicale nationale des internes (ISNI) qui s’est te... 3

À Opio (sans Buzyn…), le SML se fait le chantre de l'esprit libéral face au risque de dérive forfaitaire et technocratique

SML

Un discours politique musclé en forme de mise en garde : intervenant ce samedi devant une centaine de cadres remontés réunis en congrès à... 8

IVG : la « violence » des propos du pape fait réagir l'Ordre des médecins

pape

« Les mots très durs (du pape) sur l'avortement ont fortement ému la communauté médicale française », écrit le Dr Patrick Bouet, président d... 130

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter