Une cible dans la fibrose pulmonaire idiopathique

Une cible dans la fibrose pulmonaire idiopathique

12.11.2010
Une étude suggère que dans la fibrose pulmonaire idiopathique la molécule TLR9 est impliquée dans la progression rapide de la maladie. Cette molécule pourrait devenir une cible thérapeutique.
  • 1289570156202489_IMG_48065_HR.jpg

    Une cible dans la fibrose pulmonaire idiopathique

DANS LA FIBROSE pulmonaire idiopathique, la médiane de survie est d’environ trois ans. Aucun traitement n’améliore la survie. L’évolution est toutefois très variable, certains patients restant stables longtemps, d’autres présentant une progression très rapide. On ne sait pas bien pourquoi certains patients progressent rapidement.

Une équipe américaine a déjà montré que l’expression accrue du TLR9 sur les fibroblastes pulmonaires des patients peut favoriser in vitro la différenciation des myofibroblastes.

Trujilo et coll. ont donc cherché à savoir si TLR9 pourrait prédire une progression rapide. Ils ont étudié 23 patients dont 8 progresseurs rapides durant la première année de suivi.

Résultat : les taux du TLR9 sont effectivement plus élevés dans les biopsies pulmonaires des patients progresseurs rapides, comparés aux autres patients (témoins). De plus, les fibroblastes des progresseurs rapides sont plus sensibles à l’agoniste du TLR9, l’ADN CpG, comparés aux fibroblastes des patients témoins.

L’injection I.V. à des souris de fibroblastes pulmonaires des patients progresseurs rapides provoque une fibrose plus sévère que l’injection de fibroblastes pulmonaires des patients témoins.

Cette fibrose est aggravée par des expositions intranasales au CpG.

« Ces résultats suggèrent que le TLR9 pourrait être impliqué dans la pathogenèse de la fibrose pulmonaire idiopathique rapidement progressive, et pourrait servir de marqueur potentiel pour ce sous-groupe de la maladie, concluent les chercheurs. L’expression du TLR9 dans les poumons des patients affectés de FPI est un facteur de prédiction potentiellement puissant de la progression de la FPI et constitue une cible pour améliorer les options thérapeutiques. »

« Science Translational Medicine », 10 novembre 2010, Trujilo et coll.

Quotimed.com, le 12/11/2010

 Dr VÉRONIQUE NGUYEN
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Agnès Buzyn écarte à nouveau la coercition à l'installation

Buzyn

Agnès Buzyn a écarté ce mercredi la proposition d'un conventionnement sélectif des médecins de secteur II dans les zones surdotées, piste... Commenter

Une étudiante en PACES de Marseille se suicide, la communauté médicale en émoi

suicide Fac marseille

Une étudiante inscrite en première année commune aux études de santé (PACES) à la faculté de médecine d'Aix-Marseille vient de se donner la... Commenter

Lévothyrox: le Conseil d'État donne raison au gouvernement dans sa gestion des effets indésirables

Levothyrox

Le Conseil d'État a donné raison ce 13 décembre au gouvernement, face à un patient traité avec le médicament Levothyrox, qui avait saisi en... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter