LOUDUN - Musée Théophraste-Renaudot

LOUDUNMusée Théophraste-Renaudot

25.10.2010

Installé dans la maison natale de Théophraste Renaudot, ce musée ouvert en 1981 explore les différentes facettes du créateur de « la Gazette » qui fut d'abord médecin et fonda les Monts-de-Piété et les Petites annonces...

  • Musée Théophraste-Renaudot

    Musée Théophraste-Renaudot

C'est une belle demeure du XVIe siècle qui vit naître Théophraste Renaudot en 1586 dans la cité huguenote de Loudun, dans la Vienne. Le garçon se révèle précoce. Il n'a que seize ans lorsqu'après de bonnes études classiques, il part à Paris suivre des cours de chirurgie. En novembre 1605, il rejoint la faculté de Médecine de Montpellier, ouverte aux protestants. Le 12 juillet 1606 à 19 ans, il est docteur en médecine et s'est marié l'année précédente à une protestante qui lui donnera neuf enfants. Il commence par s'installer à Loudun où il sera remarqué par le père Joseph, bras droit de Richelieu alors retiré non loin de là dans son prieuré de Coussay. Renaudot est nommé médecin ordinaire du roi dès 1612, commissaire général des pauvres du royaume en 1618.

Le polychreston

En 1619, Renaudot publie la description du Polychreston, qui plus qu'une préparation était un médicament comme on l'entend aujourd'hui avec posologie et mode d'emploi. Entraient dans sa composition 83 ingrédients, essentiellement des simples. La « carrière » de Renaudot va s'accélérer lorsque Richelieu est admis au conseil du roi en 1624. Le médecin de Loudun s'installe à Paris avec sa famille l'année suivante. Sous l'influence de Bérulle, il se convertit au catholicisme en octobre 1628.
A Paris, Renaudot soigne les pauvres gratuitement. Avec quelques docteurs de Montpellier il a ouvert des « Consultations charitables pour les pauvres malades ». Ce qui déchaîne les foudres du doyen de la faculté de médecine de Paris, Guy Patin qui le traite de « nebulo et blatero » (fripon et babillard). Renaudot l'attaque en justice mais perd son procès en 1642. Bénéficiant de la protection de Richelieu, il jette les bases des Monts de Piété, de l'Agence pour l'emploi (sous forme d'un « bureau d'adresses ») et de l'Assistance publique.

 

En 1631, il fonde « la Gazette » chargée de vanter les initiatives et les mérites de la politique menée par le cardinal. « Ma plume n'a été que greffière », dira Renaudot.
Le plus illustre des loudunais s'éteint en 1653 aux galeries du Louvre où sa fonction d'historiographe du roi (Louis XIV) lui procurait un logement.
La ville de Loudun a acquis sa maison natale où un musée, géré par l'association des amis de Théophraste Renaudot s'est ouvert en 1981. C'est un musée de cires avec des reconstitutions : le Dr Renaudot à sa table de travail et une évocation de la médecine à l'époque, le laboratoire avec la préparation du Polychreston, la reconstitution de l'atelier de la rue de la Calandre à Paris où était fabriquée et imprimée « la Gazette ». À voir, le jardin botanique avec une partie des plantes entrant dans la composition du Polychreston

 

Horaires et contact

Musée Théophraste-Renaudot
2, petite rue du Jeu-de-Paume, 86200 Loudun
Tél. 05.49.98.27.33
Ouvert toute l'année du mardi au dimanche de 14 h à 18 h.

Renseignements, actualités

Programme à l'occasion des  Journées européennes du patrimoine, les 14 et 15 septembre 2013
> M.-F. P (actualisé le 24/08/2013, P. T.) 
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Agnès Buzyn écarte à nouveau la coercition à l'installation

Buzyn

Agnès Buzyn a écarté ce mercredi la proposition d'un conventionnement sélectif des médecins de secteur II dans les zones surdotées, piste... Commenter

Une étudiante en PACES de Marseille se suicide, la communauté médicale en émoi

suicide Fac marseille

Une étudiante inscrite en première année commune aux études de santé (PACES) à la faculté de médecine d'Aix-Marseille vient de se donner la... Commenter

Lévothyrox: le Conseil d'État donne raison au gouvernement dans sa gestion des effets indésirables

Levothyrox

Le Conseil d'État a donné raison ce 13 décembre au gouvernement, face à un patient traité avec le médicament Levothyrox, qui avait saisi en... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter