Troubles du développement neurologique - Des SPi pour l’étude des syndromes d’Angelman et de Prader Willi

Troubles du développement neurologiqueDes SPi pour l’étude des syndromes d’Angelman et de Prader Willi

06.10.2010
La création de modèles obtenus à partir de la technologie des cellules souches pluripotentes induites (SPi) pourrait constituer un outil précieux pour la compréhension des anomalies de l’empreinte génomique à l’origine de troubles du développement neurologique tels que les syndromes d’Angelman ou de Prader-Willi. Des chercheurs américains ont développé des SPi humaines où les caractères épigénétiques de l’empreinte parentale typiques de ces maladies sont préservés.

LES ANOMALIES génomiques responsables des syndromes d’Angelman (AS) et de Prader-Willi (PWS) sont des caractères épigénétiques, et non des modifications de la séquence de l’ADN elle-même. L’AS résulte ainsi de la perte d’expression de l’allèle actif (maternel) du gène UBE3A (Ubiquitin Protein Ligase E3A). Rappelons que seule la copie maternelle de ce gène est active dans le système nerveux central,...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Médecin
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A la une

add

Décès de Naomi Musenga : « une dizaine d'affaires » comparables, selon Buzyn

BUZYN inter

La ministre de la Santé Agnès Buzyn a « aujourd'hui connaissance d'une dizaine d'affaires » comparables à celle de Naomi Musenga, décédée... 2

Menacé de radiation, jugé en appel par l'Ordre, le Pr Henri Joyeux se défend d'être anti-vaccin

JOYEUX

C'est tout sourire que le Pr Henri Joyeux s'est présenté ce 24 mai au siège national de l'Ordre des médecins, dans le 17e arrondissement de... 1

Pr Pierre Amarenco, neurologue* : « Après un AIT, éviter un AVC est un combat pour le reste de sa vie »

amarenco

Une étude internationale publiée le 16 mai dans « The New England Journal of Medicine » montre qu'après un accident ischémique transitoire... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter