Un texte qui est loin de faire l’unanimité

Un texte qui est loin de faire l’unanimité

29.09.2010

Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) de 2011 présenté par le gouvernement ne rassemble pas l’unanimité des acteurs de santé. La Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) note que plusieurs « nouvelles mesures d’économie seront supportées pour l’essentiel par les seuls soins de ville, tandis qu’un effort symbolique est demandé aux hôpitaux ». Selon le syndicat, ce PLFSS est un « signal négatif adressé en direction des médecins libéraux ». La politique d’économie des dépenses est allée assez loin, selon la CSMF qui appelle le gouvernement à « enclencher, sans attendre 2012, la réforme du financement de la Sécurité sociale ».

Le Parti socialiste porte également un regard sévère sur le budget de la Sécurité sociale et les déficits du régime général de plus de 23 milliards d’euros en 2010 et de la branche maladie - autour de 12 milliards d’euros. « Au regard des mesures de restriction annoncées, 2011 se présente comme l’année de tous les sacrifices pour les malades, attaque le PS. Les déremboursements sont devenus la marque de fabrique de ce gouvernement ».

Le parti de l’opposition s’inquiète de l’augmentation du reste à charge pour les Français et de la montée en flèche des renoncements aux soins.

Le PS propose une refonte des prélèvements sociaux avec une meilleure contribution de l’industrie pharmaceutique, la négociation d’un nouveau contrat avec les professions médicales pour favoriser les pratiques innovantes et responsables ainsi que des évolutions du mode de rémunération des médecins.

L’Association française des diabétiques (AFD) a réagi à la présentation d’une mesure qui prévoit que les bandelettes d’autotest de glycémie seront remboursées en fonction du type de diabète. Pour les diabétiques de type 2 non insulinodépendants, la prise en charge se fera selon un forfait défini par la Haute Autorité de Santé (HAS). « Le ballon d’essai lancé par certains cercles du pouvoir qui envisageaient qu’une seule bandelette d’autocontrôle glycémique soit remboursée par jour aux personnes atteintes du diabète a éclaté », se réjouit l’AFD.

Quotimed.com, le 29/09/2010

 CH. G.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

HTA : les 10 axes et les 60 propositions de la SFHTA

hta

L'HTA est banalisée en France et trop souvent perçue comme un simple facteur de risque cardio-vasculaire, s'inquiète la Société française... 2

Migrants : le Défenseur des droits s'alarme d'une défaillance des droits fondamentaux

ddd

Le monde associatif saisit le défenseur des droits (DDD), Jacques Toubon, ce 18 décembre, journée internationale des migrants, avec... 1

Un quart des ophtalmologistes refusent les nouveaux patients, selon un sondage

Les Français attendent en moyenne 87 jours pour obtenir un rendez-vous chez l'ophtalmologiste, constate une étude nationale* réalisée par... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter