Inauguration de l’emblématique Institut du cerveau

Inauguration de l’emblématique Institut du cerveau

24.09.2010
L’Institut du cerveau et de la moelle épinière (ICM), qui ouvrira à la mi-novembre, a été inauguré ce vendredi, dans l’enceinte de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, en présence de la ministre de la Santé Roselyne Bachelot et de la secrétaire d’État chargée des Aînés Nora Berra. À terme, 600 chercheurs, français et internationaux, ingénieurs et techniciens, travailleront dans ses 22 000 m2de laboratoires et de services techniques.
  • 1285345151183704_IMG_43848_HR.jpg

    Inauguration de l’emblématique Institut du cerveau

« C’EST un pari qui va réussir », disent les scientifiques qui portent le projet, les Prs Gérard Saillant, Yves Agid et Olivier Lyon-Caen. L’ICM est une fondation privée reconnue d’utilité publique le 13 septembre 2006 et bénéficie donc d’un double financement. Ce qui devrait, selon ses fondateurs, insuffler à la recherche plus de souplesse et de réactivité et faire souffler l’esprit « entrepreunarial ».

Côté public, l’AP-HP, qui a donné le terrain, la région Île-de-France, qui a mis des fonds importants, des ministères, la ville de Paris, l’INSERM, l’université Pierre-et-Marie-Curie. Côté privé, les dotations sont fédérées par Lindsay Owen-Jones, président de L’Oréal, et David de Rothschild. Ils ont récupéré à ce jour quelque 30 millions d’euros et 10 millions d’euros d’engagements. Le monde du sport fait partie des donateurs, notamment la Fédération internationale de l’automobile et le pilote Michael Schumacher. Pour l’appel aux dons, Luc Besson a produit un petit film où joue Jean Reno.

« Cet institut est un exemple emblématique de ce que doit être la recherche française pour le président de la République », a souligné la ministre de la Santé. Soulignant le hiatus qui existe encore trop souvent, selon elle, entre les résultats d’une recherche et son application au malade, elle a annoncé qu’elle avait décidé « d’orienter encore plus résolument les recherches financées par le ministère de la Santé vers la comparaison des stratégies diagnostiques et thérapeutiques, au plus près des patients, dans des conditions de pratique courante, au moindre coût, ce que les Américains appellent la "comparative effectiveness research" ».

Quotimed.com, le 24/09/2010

RENÉE CARTON
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
urgences

Fermetures estivales des urgences : les médecins de l'AMUF lancent un cri d'alarme

L'Association des médecins urgentistes de France (AMUF) a dénoncé ce lundi les fermetures récurrentes, estivales ou permanentes, de plusieurs services mobiles d'urgence et réanimation (SMUR) en raison « de la conjonction des... 9

Brigitte Macron sera « à l'écoute » avec les acteurs de la santé et du handicap

Brigitte Macron

Brigitte Macron, l'épouse du président de la République, aura un rôle « d'écoute et des relations avec les acteurs de la société civile... 4

« 120 battements par minute », il était aujourd'hui l'épidémie du sida

120 Battements par minute

Années 1990, un grand congrès scientifique. Sauf que la caméra est du côté de militants qui se préparent en coulisses à casser l’ordre et... 2

Quand le ministre de l’Intérieur veut « collaborer » avec les psychiatres pour repérer les terroristes

Barcelone Fleurs Bougies

Suite à l’attentat survenu à Barcelone jeudi 17 août, Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur, a annoncé au micro de RTL qu’il explorait la... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter