Un traitement efficace dans la phlébite superficielle

Un traitement efficace dans la phlébite superficielle

23.09.2010
Des équipes de Saint-Étienne et de Lyon, en collaboration avec des chercheurs d’autres pays, montrent qu’il est utile de traiter par un anticoagulant (fondaparinux) les patients porteurs d’une thrombose veineuse superficielle (TVS) symptomatique des membres inférieurs : réduction de 85 % du risque de décès, de thrombose veineuse profonde et embolie pulmonaire.
  • 1285577758183010_IMG_43888_HR.jpg

    Un traitement efficace dans la phlébite superficielle

PAR OPPOSITION avec la thrombose veineuse profonde (TVP) qui risque d’évoluer vers l’embolie pulmonaire, la TVS était considérée jusqu’à présent comme relativement bénigne. Or, des travaux récents de l’équipe d’Hervé Decousus (INSERM et CHU de Saint-Etienne) ont montré que si l’on réalise un écho-Doppler veineux devant toute suspicion clinique de TVS, on retrouve une fois sur quatre une TVP associée et qu’il existe un risque de complications thrombo-emboliques à trois mois.

C’est dans ce contexte que Decousus et coll. ont mis en place l’essai CALISTO, dans lequel ont été inclus 3 002 patients adultes présentant une TVS des jambes, et qui a été mené en double aveugle : 1 502 ont reçu le traitement anticoagulant et 1 500 un placebo. La molécule choisie a été le fondaparinux (Arixtra), un anti-Xa, administré par voie sous-cutanée à doses prophylactiques (2,5 mg/j). Le traitement a duré 45 jours.

Pendant la durée du traitement, on a surveillé l’apparition de 5 événements cliniques : décès, embolie pulmonaire, apparition d’une TVP, récidive de la TVS initiale, extension du thrombus à la jonction grande saphène-veine fémorale (zone à risque car représentant le passage principal entre le système veineux superficiel et le système veineux profond).

Résultats : sous fondaparinux, le risque de survenue de ces 5 événements a été réduit de 85 % après 45 jours de traitement, quel que soit l’événement considéré, par rapport au placebo. Un mois après l’arrêt du traitement, le bénéfice s’est maintenu.

Une demande d’AMM pour le fondaparinux dans la TVS est en cours en Europe.

Hervé Decousus et coll. « N Engl J Med », 2010, 23 septembre, pp. 1222-1232.

Quotimed.com, le 23/09/2010

 Dr EMMANUEL DE VIEL
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Intox/détoxSans poils : une mode transgenre et discutée

Sanspoils

La mode de l’épilation quasi-intégrale séduit les femmes comme les hommes malgré, chez ces derniers, le retour en force de la barbe. Cette... 2

Des voix venues d'ailleurs : « En Tunisie, ma formation avait atteint ses limites »

SF

Pendant l'été, « le Quotidien » retrace le parcours de médecins étrangers exerçant en France. Aujourd'hui, le Dr Samy Fakhfakh. Cet... Commenter

Vies de médecinVédécé : planches de vie

avatarVédécé

Chantre de l’humour hospitalier, l’auteur de la bande dessinée Vie de Carabin porte un regard sans fard sur le système de santé français et... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter