Glomérulopathies extramembraneuses - Mieux comprises, mieux traitées

Glomérulopathies extramembraneusesMieux comprises, mieux traitées

19.05.2010
Les GEM représentent chez l’adulte la première cause de syndrome néphrotique et évoluent dans près de 40 % des cas vers l’insuffisance rénale avant 15 ans. Le traitement immunosuppresseur reste controversé. Des progrès récents dans la compréhension de la physiopathologie et l’introduction du rituximab dans l’arsenal thérapeutique vont peut-être changer la donne.
  • 1276102020F_600x_155765_IMG_36696_1275301991278.jpg

Par le Dr KARINE DAHAN et le Pr PIERRE RONCO*

LA GEM est caractérisée par la présence de dépôts immunologiques sur le versant externe de la membrane basale glomérulaire (MBG) constitués d’Ig, de complément et d’antigènes qui sont restés inconnus très longtemps. En 2002, avec Hanna Debiec, nous avons identifié le premier antigène cible des anticorps néphritogènes...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Médecin
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Réunis en congrès, les hépatologues demandent un dépistage de masse des pathologies du foie

Les organisateurs de la Paris Hepatology Conférence, qui se tient les 15 et 16 janvier au palais des Congrès à Paris, ont plaidé pour un... Commenter

Les cliniques autorisées à devenir gestionnaires de centres de santé, les médecins voient rouge

clinique

La publication d'une ordonnance ce samedi au « Journal officiel » qui autorise les cliniques à but lucratif à ouvrir des centres de santé... 4

Les surfeurs et bodyboardeurs davantage contaminés par des bactéries antibiorésistantes

SURF

Les surfeurs et bodyboardeurs ont trois fois plus de risque de voir leur intestin colonisé par des bactéries antibiorésistantes. C’est ce... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter