Un exercice quelquefois plus difficile à l’hôpital - Les médecins face au voile

Un exercice quelquefois plus difficile à l’hôpitalLes médecins face au voile

27.04.2010

Le débat autour du voile intégral, que Nicolas Sarkozy veut faire interdire dans les lieux publics, fait rage, avivé par la polémique sur la femme portant niqab (qui ne laisse apparaître que les yeux) verbalisée au volant et son conjoint soupçonné de polygamie. Plus de deux tiers des Français, dans un sondage tout récent, se déclarent favorables à l’interdiction. Qu’en pensent les médecins ? Sont-ils confrontés à la question dans leur exercice ? Cela ne semble pas être le cas en médecine générale. Mais les services de gynéco-obstétriques hospitaliers ne sont pas à l’abri de difficultés, comme en témoignent les Prs Israël Nisand et Pascal Gaucherand.

  • 1276107699F_600x_150390_IMG_35256_1272426574573.jpg

LES DRS LÉON STENE et Jean-Claude Bardy sont généralistes à Bondy, en Seine Saint-Denis. Ni l’un ni l’autre ne se plaint d’une invasion du voile dans sa consultation. « Je n’ai dans ma patientèle qu’une seule femme voilée, raconte le premier, et d’un voile discret. Je l’ai connue toute petite et si je dois écarter son voile pour lui examiner les oreilles, il n’y a aucun problème. Si une femme voilée int...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Médecin
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
evenement
Focus

Après le rapport de l'Académie de pharmacie Abonné

Faut-il craindre la multiplication des autotests en accès libre en pharmacie et sur Internet ? Un rapport récent de l'Académie de pharmacie estime que seulement 3 autotests, sur les 13 disponibles, présentent un intérêt clinique pour l'orientation diagnostique des patients. Le « Quotidien » a interrogé les sociétés savantes qui, dans l'ensemble, craignent le manque d'information et le risque que... Commenter

L'OMS veut limiter les interventions médicales inutiles lors de l'accouchement

accouchement

Depuis plus de 20 ans et quel que soit le pays, les accouchements sont de plus en plus médicalisés, sans que cela soit justifié. Le recours... 4

Compensation de la hausse de la CSG pour les médecins : ce que prévoit le nouveau projet d'avenant

negos

Outre la télémédecine, la troisième séance de négociations conventionnelles, jeudi, a abordé la question de la compensation de la hausse de... 17

Accès partiel : le Parlement donne son feu vert

Le Parlement vient de ratifier définitivement deux ordonnances sur la santé dont celle qui autorise certains professionnels d'autres États... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter