Richesse et polymorphisme de l’anxiété - Se donner du temps pour mieux appréhender la symptomatologie

Richesse et polymorphisme de l’anxiétéSe donner du temps pour mieux appréhender la symptomatologie

11.06.2009
Dans la population générale âgée de 18 à 65 ans, l’ensemble des troubles anxieux a une prévalence sur 12 mois d’environ 15 % et sur la vie entière d’environ 21 %. C’est dire que les généralistes sont souvent confrontés à cette pathologie qui, si l’on inclut l’association à une dépression, peut atteindre une prévalence de 50 %. Le repérage de la symptomatologie anxieuse, qui est le premier temps de la prise en charge du patient, est essentiel mais pas toujours aisé comme en témoigne le Dr Dominique Servant (Lille) qui animait ce Rendez-vous du Quotidien consacré au bon usage des benzodiazépines.
  • 1276106345F_600x_70225_IMG_15893_1244778512435.jpg

LA SYMPTOMATOLOGIE anxieuse est très riche, polymorphe et trompeuse. Elle explique en partie le nomadisme du patient anxieux, souvent insatisfait devant l’absence de réponse et de soulagement immédiats de la part du médecin. Très souvent, ce sont les plaintes somatiques et la demande d’examens complémentaires qui amènent le patient en consultation. Il peut s’agir de troubles cardio-vasculaires (palpitations, tachycardies, douleurs...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Médecin
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A la une

add
lead
Focus

Hôpitaux, médecins et industriels mécontents Abonné

ONDAM inéquitable, manque de visibilité sur les financements et les tarifs : les mécanismes de régulation du système de santé ont trouvé leurs limites. Des réformes se préparent. 1

Cancer : l'immunothérapie entraîne une réponse durable chez de nombreux patients

immunotherapie

L'immunothérapie permet d'obtenir une réponse durable chez 2,3 fois plus de patients que les autres thérapies comme la chimiothérapie.... Commenter

Éliminer le cancer du col de l'utérus, un objectif atteignable d'ici 25 à 50 ans dans les pays développés

HPV

Le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, a appelé à agir en 2018 pour éliminer le... 5

Report de la réforme des études médicales : pour l'instant il n'en est pas question, assure l'ANEMF

ecn

Les propos sur un possible report d'un an de la réforme des ECN, tenus mardi par Frédérique Vidal aux Contrepoints de la santé, ne sont pas... Commenter

« On peut être libéral et payé au forfait » : face aux sénateurs, Jean-Marc Aubert défend la réforme de la rémunération

aubert

Entendu ce mercredi matin devant la commission des affaires sociales du Sénat, le directeur de la DREES (ministère), Jean-Marc Aubert,... 7

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter