À la recherche d’un compromis sur le projet de loi HPST - Les sénateurs prennent leur temps et rendent du pouvoir aux médecins

À la recherche d’un compromis sur le projet de loi HPSTLes sénateurs prennent leur temps et rendent du pouvoir aux médecins

03.05.2009
L’examen par la commission des affaires sociales du Sénat des 1 410 amendements au projet de loi Hôpital, patients, santé et territoires (HPST) traîne en longueur. Le texte n’a pu être examiné en entier mercredi et jeudi. La commission se réunit à nouveau aujourd’hui et demain. Elle a supprimé l’article permettant d’encadrer l’usage du secteur II dans les cliniques privées et revu les dispositions sur la gouvernance à l’hôpital en y associant davantage les médecins.

LA COMMISSION DES AFFAIRES SOCIALES (CAS) du Sénat ne s’attendait pas à avoir tant de travail. L’examen des amendements au projet de loi Hôpital, patients, santé et territoires (HPST) se révèle être un véritable casse-tête. Pas moins de 1 410 amendements au texte adopté par l’Assemblée nationale le 18 mars ont en effet été déposés. Leur examen a démarré jeudi...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Médecin
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A la une

add

Nutrition : le HCSP propose de faire évoluer les messages sanitaires

Nutri-score

« Pour votre santé, manger au moins 5 fruits et légumes par jour ; pratiquer une activité physique régulière, ne pas manger pas trop gras, t... Commenter

Trisomie 21 : l'amniocentèse n'entraîne pas plus de fausse couche que le test sanguin

L'étude française SAFE 21 (AP-HP/Université Paris-Descartes) remet en cause l'idée selon laquelle le recours au dépistage prénatal non... Commenter

Plus de 370 personnes sont décédées de noyade depuis le 1er juin, alerte Santé publique France

Noyades

Le nombre de noyades a doublé cet été 2018 par rapport à l'été 2015, alerte Santé publique France, au regard des derniers résultats de... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter