Prélèvement d’organe après mort par arrêt cardiaque - Des résultats très encourageants

Prélèvement d’organe après mort par arrêt cardiaqueDes résultats très encourageants

25.03.2009
L’activité de prélèvement d’organes et de reins en particulier ne permet, en France, que de greffer un tiers des patients susceptibles de recevoir une transplantation. Cette situation de pénurie a conduit l’Agence de Biomédecine et les équipes de transplantation à optimiser les stratégies de prélèvement et d’allocation des organes et de mettre en place, depuis septembre 2006, un protocole clinique national de transplantations rénales réalisées à partir de donneurs décédés par arrêt cardiaque (NHBD). Même s’il existe encore des réticences de la part d’un nombre restreint de membres de la communauté médicale, celles-ci tendent à s’estomper et cette technique de prélèvement qui n’a cessé de progresser est désormais considérée comme un complément efficace aux techniques de prélèvement sur les sujets en état de mort encéphalique, comme nous l’explique le Pr Lionel Badet.

AFIN D’AUGMENTER le nombre des organes disponibles, l’Agence de la biomédecine, se fondant sur l’expérience encourageante de plusieurs pays étrangers (Belgique, Hollande, Royaume-Uni, Espagne, Japon), a estimé que les personnes décédées de mort encéphalique, après arrêt cardiaque persistant, pouvaient désormais être donneurs d’organes et que cette source de donneur pourrait permettre à terme...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Médecin
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Le vin, un alcool comme les autres ? L'Élysée désavoue Buzyn, les acteurs de la santé publique s'indignent

Vin

Le vin est-il un alcool comme un autre ? La polémique ne cesse d'enfler entre défenseurs de la santé publique et partisans du monde... 9

Recertification : rapport en septembre, les médecins libéraux furieux d'avoir été exclus du comité de pilotage

Un rapport sur la recertification des compétences des médecins sera rendu en septembre 2018 par une mission installée jeudi, annoncent les... 14

Plan de prévention de la radicalisation : les professionnels de la santé concernés

radicalisation

Le Premier ministre Édouard Philippe, accompagné notamment de la ministre de la Santé Agnès Buzyn, a dévoilé un plan national de prévention... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter