Un sondage IPSOS pour l’URML d’ Ile-de-France - 93 % des patients satisfaits

Un sondage IPSOS pour l’URML d’ Ile-de-France93 % des patients satisfaits

24.02.2009
Les franciliens plébiscitent leur médecin traitant, comptant sur lui, même en cas d’urgence non programmée, en dehors des heures habituelles d’ouverture. En cas d’absence, ils sont dirigés vers un autre médecin dans 47 % des cas, sauf la nuit ou les jours fériés, où ils sont envoyés dans 57 % des cas vers les services d’urgence. Ils ne sont cependant que 1 % à aller dans une maison médicale de garde, dont ils semblent le plus souvent ignorer l’existence.

Selon un sondage de l’institut IPSOS-Santé réalisé pour le compte de l’URML (Union régionale des médecins libéraux) d’Ile-de-France, au cours de l’année écoulée, 57 % des franciliens ont éprouvé le besoin de consulter un médecin dans les 24 heures pour une urgence ressentie. 42 % de ces consultations étaient destinées à l’appelant, et 15 % à un proche...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Médecin
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A la une

add

Plan santé de Macron : déboussolés, les hospitaliers entre enthousiasme, bienveillance et forte inquiétude

macron hospitaliers

De la bonne volonté sur le papier mais des mesures incertaines et un manque de moyens. Voilà qui résume le ressenti du monde hospitalier... Commenter

Alzheimer : les thérapies non médicamenteuses personnalisées font leurs preuves

Abonné
BAUTRAN

Le déremboursement des médicaments anti-Alzheimer annoncé fin mai 2018 (en vigueur depuis le 1er août) met sur le devant de la scène les... Commenter

L'Ordre ne s'oppose pas à l'ouverture de l'AMP à toutes les femmes, contraire ni à la déontologie ni aux principes éthiques

ordre

C'était une prise de position attendue. « La voix de l'Ordre s'est faite timide jusque-là », a reconnu le Dr Jean-Marie Faroudja, président... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter