Pour remédier aux carences du plan Grands Froids - « Les centres d’accueil doivent ouvrir 24 heures sur 24 »

Pour remédier aux carences du plan Grands Froids« Les centres d’accueil doivent ouvrir 24 heures sur 24 »

12.01.2009
Ancien président de Médecins du Monde, le Dr Jacques Lebas analyse en temps réel les conséquences médicales de la vague de grand froid depuis la PASS (permanence d’accès aux soins de santé) de l’hôpital Saint-Antoine, à Paris. Face à la montée de la morbidité et des risques liés à l’hypothermie, il explique au « Quotidien » pourquoi, lors des périodes prolongées de grand froid, il est indispensable d’ouvrir 24 heures sur 24 les centres d’urgence, les accueils limités à la nuit ne permettant pas, affirme-t-il, de lutter contre les pathologies associées.
LE QUOTIDIEN - Quels effets du froid hivernal prolongé constatez-vous dans le cadre de la consultation Baudelaire que vous assurez à la PASS de Saint-Antoine ?

Dr JACQUES LEBAS - Avec des températures inférieures à zéro pendant huit jours et huit nuits consécutifs, nous traitons une morbidité accrue chez des patients plus nombreux. Les syndromes de Raynaud connaissent une recrudescence, ainsi que les...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Médecin
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Revenus 2016 : êtes-vous mieux loti que vos confrères ? Faites le test

Revenus 2016 : êtes-vous mieux loti que vos confrères ? Faites le test-0

Anesthésistes, généralistes, cardiologues, pédiatres… « Le Quotidien » a compilé les revenus imposables 2016 des principales spécialités... Commenter

Buzyn (et l'IGAS) enterrent de fait le tiers payant généralisé obligatoire au 30 novembre

Buzyn Grand Jury

Cela ressemble à un enterrement sans fleurs ni couronnes. Le tiers payant « fonctionne » certes pour les patients remboursés à 100 % par... 29

La généralisation du tiers payant « irréaliste » fin novembre, explique l'IGAS

tiers payant

Très attendu, le rapport de l'IGAS sur l'évaluation de la généralisation du tiers payant a été mis en ligne ce lundi matin. La mission a... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter