Musée Dupuytren

Musée Dupuytren

23.06.2008

Dans l'enceinte de l'université Pierre-et-Marie-Curie, le musée Dupuytren présente quelque 6 000 pièces d'anatomie, témoins des pathologies disparues.

  • maison Dupuytren Paris

    Musée Dupuytren

Si le musée Dupuytren constitue une collection unique d'anatomo-pathologie c'est à la fois par sa richesse (6 000 pièces) et son ancienneté qui en fait le témoin de nombre de pathologies aujourd'hui disparues. Du squelette le plus ancien, celui d'un femme gagnée par une ostéomalacie gravidique qui fit l'objet d'une communication en 1752, au plus récent, celui d'une jeune Africaine atteinte de pian avec goundou, envoyé en 1926 par un médecin militaire, les vitrines croulent sous une impressionnante quantité d'ossements, de squelettes, de cires et de différentes pièces en bocaux.

Parmi les « clous » de la collection : le squelette du dénommé Pipine, phocomèle parvenu à l'âge adulte qui s'exhibait dans les foires et sa statue en cire, l'opération d'un bec de lièvre par Antoine Dubois (avant et après), le naevus congénital observé par Jean-Louis Alibert, le cerveau du patient qui permit à Broca d'élaborer sa doctrine des localisations cérébrales.

Les cires les plus récentes sont des pièces de Charcot. Les pièces osseuses sont les plus nombreuses. Une vitrine réunit par exemple des lésions de tuberculose osseuse. Ces pièces témoignent de pathologies ayant évolué à un point inimaginable et de maladies que l'on en voit plus. C'est une évidence face à la vitrine de tératologie, l'échographie ne laissant plus les foetus monstrueux se développer aussi longtemps.
Le fonds initial du musée créé en 1835 grâce au legs de Guillaume Dupuytren, rassemblait des pièces provenant de l'ancien Collège royal de Chirurgie et des présentations de la société anatomique présidée alternativement par Dupuytren et Laennec durant le premier quart du XIXe siècle. Au nombre d'un millier, elles servaient de base à l'enseignement pratique d'anatomie.

En 1877, le musée recense 6 000 pièces dans le catalogue rédigé par Houel. Mais c'est le début du déclin. Installé dans l'ancien réfectoire des Cordeliers qui menace ruine, le musée est mis en caisse en 1937. Il y restera pendant 30 ans jusqu'à ce qu'à l'instigation du Pr René Abelanet, on lui trouve un lieu d'accueil dans un des pavillons d'anatomie désaffecté de la faculté de médecine. On lui adjoint alors les pièces réunies par le Pr Antonin Gosset à la clinique chirurgicale de la Salpêtrière ainsi que le fonds Dejerine, ensemble de documents et de préparations ayant servi au grand neurologue de la Salpêtrière pour son Traité de l'anatomie du système nerveux central (quinze ans de travail).
Il a dépendu jusqu'en 1968 de la chaire d'anatomie pathologique.

Il a été repris en main par le Dr Patrick Josset qui en est le conservateur depuis 2003.

 

Horaires et contact

Centre des Cordeliers. Entrée par le 15, rue de l'Ecole-de-Médecine. Le musée est au fond à gauche avant le cloître.
Ouvert du lundi au vendredi de 14 h à 17 h. Tél 01.42.34.68.60.
musee.dupuytren@upmc.fr

 

> M.-F. P (mis à jour le 24/08/2013, P. T.)
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add

Plan AVC 2010-2014 : premier bilan positif malgré des disparités territoriales

avc

Mission accomplie. Le plan AVC 2010-2014 s'est traduit par la montée en puissance des unités neurovasculaires (UNV), conformément à l'un de... Commenter

Bigard organise un spectacle de soutien pour la maternité de Guingamp

L'humoriste Jean-Marie Bigard organise un spectacle caritatif le 20 août en soutien à la maternité de Guingamp (Côtes-d'Armor), menacée de... 1

Infections nosocomiales : les bactéries multi et hautement résistantes en progression

infections nosocomiales

Depuis mars 2017, un portail de signalement des évènements sanitaires indésirables (signalement-sante.gouv.fr) est accessible aux... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter