Le Es Saadi Palace à Marrakech - Extraordinaires jardins

Le Es Saadi Palace à MarrakechExtraordinaires jardins

Pascal Thomeret
| 09.04.2008

A l'abri des premières chaleurs et de l'effervescence de la médina, le Es Saadi Palace, niché dans un rafraîchissant domaine de l'Hivernage, face aux cimes enneigées de l'Atlas, ou La Pause, halte étonnante du désert marrakchi, sont des havres enchanteurs où se révèle le raffinement de l'architecture et de l'art de vivre au royaume chérifien.

  • 1276168274F_Img319381.jpg
  • 1276168274F_Img319380.jpg
  • 1276168274F_Img319379.jpg

(dr)

A QUELQUES MINUTES de la place Jemaa el Fna, le calme du domaine luxuriant du Es Saadi Gardens & Resort contraste avec l'effervescence des ruelles de la médina tapie derrière les remparts ocre. Orangers, bougainvilliers monumentaux, palmiers, oliviers, lauriers-roses, arbres de Judé et petites roses de Marrakech s'épanouissent et exhalent des parfums enivrants sur les 8 hectares de jardin en plein coeur de la ville rouge.

Le Es Saadi, hôtel 5* créé dans les années 1950 et très vite devenu un refuge raffiné d'hiver de la jet-set de l'époque, s'est offert en 2007 un palace entouré de dix villas glamour à l'abri des regards, sans que ce jardin extraordinaire ne perde de sa splendeur.

On est saisi dès le lobby par les fiers lions de l'Atlas et les proportions vertigineuses (17 m de hauteur) de la coupole en plâtre sculpté (gebs) qui annoncent une succession de salons évoquant les splendeurs méditerranéennes. En empruntant l'allée d'ogives blanches, on découvre les décors de bois sculptés ou de zelliges polychromes qui tapissent les murs et rappellent ceux des élégantes medersas du royaume, les collections d'oeuvres d'art chinées par la famille Bauchet-Bouhlal (propriétaire depuis Jean, le fondateur), les meubles ciselés ou les décors somptueux réalisés et mis en scène par des maîtres artisans. Un bel écrin pour 92 suites spacieuses qui, face au panorama des montagnes de l'Atlas, dominent les deux piscines du domaine.

Dans les cinq restaurants du palace et de l'hôtel, le chef Sébastien Bontour n'utilise, pour réaliser sa cuisine marocaine créative, que des produits issus de sa ferme bio « le Bled ».

Santé et bien-être sont aussi au rendez-vous avec l'Oriental Spa de l'hôtel*****, qui propose massages et soins, tels que réflexologie ou musicothérapie, et, bientôt, le spa de 3 000 m2 du palace avec solarium et piscine chauffée.

...au charme de l'écotourisme (P.Th)

Fugue dans le désert.

Difficile de quitter ce havre de paix, sinon pour fuguer un moment dans le désert, au creux des terres arides des monts Agafay, à 40 min de Marrakech. La Pause – qui appartient à un Français tombé amoureux de la région – est constituée de quatre maisons en pisé et tadelakt lovées dans une oasis de fraîcheur, longée par un oued aux pierres roses. Surprise, le lit de la rivière fait aussi office de parcours de golf ! Ici, le luxe est de sentir s'écouler le temps en contemplant une nature spectaculaire, de savourer sous les étoiles, aux rythmes envoûtants des musiciens gnawas, un repas élaboré dans la tradition de la gastronomie marocaine. Une belle expérience et un exemple réussi d'écotourisme.

Retour dans la ville rouge. Ici, on ne compte plus les monuments de pierre, palais ou riads superbes légués par les souverains almohades. Les jardins, nombreux, sont des patrimoines plus fragiles. Du petit patio tapi derrière les remparts au grand domaine à quelques minutes de la Koutoubia, ces jardins extraordinaires sont un exploit de calculs hydrauliques et de soins quotidiens, en plein coeur de la plaine surchauffée du Haouz.

Ceux de l'Aguedal, près du palais royal, au sud de la médina, ou de La Ménara, avec son pavillon romantique aux tuiles vertes et son bassin, sont les plus fréquentés par les familles et les amoureux. Et le jardin Majorelle, créé dans les années 1920 et rénové par Saint Laurent, est un exemple frappant de végétation luxuriante. On s'y presse pour y admirer le bleu du peintre qui se reflète à loisir dans des bassins de nymphéas.

– Office de tourisme marocain à Paris, 161, rue Saint-Honoré, 75001 Paris. Tél. 01.42.60.63.50 et www.tourisme-marocain.com. – Directours propose un séjour de 8 jours/7 nuits au Es Saadi Palace en Junior Suite à partir de 2 004 euros TTC/personne (base chambre double). Le prix comprend les vols réguliers Paris/Marrakech Air France ou Royal Air Maroc, les taxes d'aéroport, les transferts et les petits déjeuners. Réservations : 90, Champs-Elysées, tél. 01.45.62.62.62 ou www.directours.com. – Es Saadi Gardens & Resort, www.essaadi.com. – La Pause, www.biltoortega.com/lapause/v5.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Lévothyrox : l'ANSM s'interroge sur l'apport des réseaux sociaux sur la pharmacovigilance

ansm levothyrox

En plus des spécialités de lévothyroxine déjà présentes, une prochaine pourrait arriver début 2018. « Une évaluation de demande d’AMM pour... 8

Nouvelles consultations, nouveaux contrats conventionnels : la CNAM a fait ses comptes

cnam

La Caisse nationale d'assurance-maladie (CNAM) a dressé ce vendredi un bilan chiffré des nouveaux actes, tarifs et contrats mis en place... 1

Un exosquelette permet à un jeune chirurgien italien paraplégique d'opérer ses patients

Marco Dolfin

Chirurgien orthopédiste en milieu hospitalier à Turin, Marco Dolfin est devenu paraplégique à la suite d'un accident de la route. Après un... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter