Les municipales et la politique sanitaire - Les maires aspirent à davantage de compétences en matière de santé

Les municipales et la politique sanitaireLes maires aspirent à davantage de compétences en matière de santé

27.01.2008
Les maires n'ont toujours pas de prérogatives importantes en matière de santé, si ce n'est peut-être la présidence des conseils d'administration des hôpitaux. Mais la politique de santé reste une responsabilité de l'Etat, voire de la région et du département. Ce qui n'empêche pas les élus municipaux de réclamer davantage de compétences et de pouvoirs en ce domaine. Le nombre de maires médecins continue de décroître, puisqu'ils ne représentaient plus, après l'élection de 2001, que 1,4 % de l'ensemble des maires contre 1,6 % lors du scrutin précédent.
  • 1276167590F_Img305498.jpg

SOUVENT TENUS POUR responsables de la moindre bévue dans leur commune, les maires n'ont paradoxalement pas toujours les cartes en main pour faire appliquer les règlements en matière de politique sanitaire. Tant il est vrai que, dans ce domaine, le réel maître d'oeuvre est l'Etat, c'est-à-dire le gouvernement et son ministre de la Santé, relayé dans le département par son représentant, le préfet. Ainsi,...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Médecin
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A la une

add
cpts

CPTS : ouverture, ce mercredi, de négociations cruciales pour les libéraux

Le financement pérenne des communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS) est au cœur du round conventionnel qui s'ouvre ce mercredi 16 janvier entre la CNAM et les libéraux de santé (médecins, pharmaciens, infirmiers, etc.). Mais au-delà se joue l'incitation délicate des professionnels à abandonner l'exercice isolé. 3

ECNi « tests » : les bugs de la plateforme SIDES inquiètent les carabins

ecni

À quelques jours du test technique national de la plateforme d'entraînement SIDES*, nouvel organisateur des épreuves classantes nationales (... Commenter

Bioéthique : la mission parlementaire favorable à la PMA pour toutes et à la procréation post-mortem

amp

Les contours de la révision de la loi de bioéthique se précisent. La mission parlementaire, chargée de préparer le débat législatif, vient... 20

Cancer de l'œsophage : la chirurgie mini-invasive hybride entraîne moins de complications que la chirurgie ouverte

cancer oesophage

Face à un cancer de l'œsophage résécable, une technique chirurgicale peu invasive entraîne un nombre inférieur d'évènements secondaires... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter