Rapport sur les causes du cancer en France - Vrais coupables et faux suspects

Rapport sur les causes du cancer en FranceVrais coupables et faux suspects

12.09.2007
La prévention du cancer repose sur l'identification de ses causes. Or, en France, on ne trouve des origines spécifiques que pour la moitié des cancers. Afin d'accélérer ce processus, les académies de médecine et des sciences, le Centre international de recherche sur le cancer (OMS Lyon) et la Fédération nationale des centres de lutte contre le cancer (Fnclcc) recommandent à la communauté scientifique d'instaurer une coopération étroite entre biologistes, épidémiologistes et cliniciens. A l'appui, un rapport commun sur « Les causes du cancer en France. Nouvelles données scientifiques » rendu public aujourd'hui.
  • 1276175816F_Img279676.jpg
  • 1276175816F_Img279677.jpg

    Vrais coupables et faux suspects

DEPUIS 1968, la mortalité par cancer a baissé de 13 %. Chez les femmes, la diminution atteint 24 % entre 1950 et 2004, tandis que, pour les hommes, le nombre de décès a augmenté de 47 % de 1950 à 1985, avant de connaître une chute. Cette évolution globale, relevée par les académies de médecine et des sciences dans le rapport consacré aux « Causes du cancer en France » (voir encadré...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Médecin
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
ortiz csmf

Candidat à sa succession à la CSMF, le Dr Jean-Paul Ortiz fait un pas vers la convention

Le Dr Jean-Paul Ortiz annonce au « Quotidien » qu'il brigue un second mandat à la tête de la CSMF. Le néphrologue de Cabestany (Pyrénées-Orientales) veut porter la « réorganisation » de la médecine libérale « autour du regroupement et de la responsabilité territoriale ». Jugeant l'atmosphère politique « meilleure », il ouvre la porte à l'adhésion de la CSMF à la convention médicale mais juge la... Commenter

Nomenclature : des « bugs » autour de l'avis ponctuel de consultant, peste la FMF

nomenclature

Après le Syndicat national des anesthésistes-réanimateurs (SNARF), la FMF dénonce à son tour des problèmes récurrents de cotation... 1

Une alimentation trop salée est néfaste... pour le cerveau

sel

« Nous avons constaté qu’une alimentation excessivement salée chez des souris (8 à 16 fois la normale), correspondant aux plus hauts niveaux... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter