Si c'était à refaire, 67 % le referaient

Si c'était à refaire, 67 % le referaient

14.03.2007
Des médecins déçus, fatigués, énervés des contraintes qui, disent-ils, pèsent de plus en plus sur la pratique. Mais des médecins qui seraient prêts, pour les deux tiers d'entre eux, à refaire le même choix. Plus de 750 praticiens ont répondu au questionnaire publié par « le Quotidien » et mis en ligne sur quotimed.com. Et si beaucoup, surtout parmi les généralistes, se plaignent de l'évolution de leur exercice, ils restent passionnés par leur métier. Si la vocation se mesure à la résistance aux difficultés et aux obstacles quotidiens, alors oui, elle existe toujours.
  • 1276110569F_tablo.jpg

DEUX MEDECINS seulement, sur les 760 qui ont répondu au questionnaire du « Quotidien » sur la vocation, parlent «d'erreur de jeunesse» pour qualifier leur choix. Dans les commentaires dont les répondants n'ont pas été avares, beaucoup critiquent les difficultés de l'exercice actuel, la dégradation des conditions de travail, les contraintes administratives, l'absence de considération, le consumérisme...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A la une

add
dpc

Le DPC... de gré ou de force ! Après des pré-inscriptions massives par des robots, l'Agence riposte et rassure

De mémoire de syndicaliste, le Dr Bernard Ortolan, cadre de la CSMF et directeur scientifique d’Evolutis DPC, n’avait jamais vu cela. En quelques heures, samedi dernier, de nombreux confrères l’ont alerté de leur pré-inscription... 2

Une avancée pour préserver la fertilité des garçons prépubères traités par chimiothérapie

chimiotherapie

Comment préserver la fertilité des garçons prépubères avant chimio- et/ou radiothérapie ? Si la congélation de sperme peut être proposée... Commenter

Feu vert au « pharmacien prescripteur », les médecins sur les nerfs

mesnier pharmaciens

Le Dr Thomas Mesnier a donc persisté et signé ! Lors de l'examen de la loi de santé, l'Assemblée nationale a autorisé les pharmaciens à... 18

Les médecins franciliens se convertissent à la prise de rendez-vous en ligne mais se méfient de la concentration du secteur

rdv en ligne

Les plateformes de rendez-vous en ligne ont la cote chez les patients autant que chez les praticiens d'Ile-de-France. Près de deux tiers... Commenter

Vaccination obligatoire, quel bilan un an après ? Posez vos questions au Dr Daniel Lévy-Bruhl (Santé publique France)

Vaccination obligatoire, quel bilan un an après ? Posez vos questions au Dr Daniel Lévy-Bruhl (Santé publique France)-0

L’extension de l’obligation vaccinale (de 3 à 11 vaccins) est entrée en vigueur le 1er janvier 2018. Plus d’un an après, les premiers...

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter