Si c'était à refaire, 67 % le referaient

Si c'était à refaire, 67 % le referaient

14.03.2007
Des médecins déçus, fatigués, énervés des contraintes qui, disent-ils, pèsent de plus en plus sur la pratique. Mais des médecins qui seraient prêts, pour les deux tiers d'entre eux, à refaire le même choix. Plus de 750 praticiens ont répondu au questionnaire publié par « le Quotidien » et mis en ligne sur quotimed.com. Et si beaucoup, surtout parmi les généralistes, se plaignent de l'évolution de leur exercice, ils restent passionnés par leur métier. Si la vocation se mesure à la résistance aux difficultés et aux obstacles quotidiens, alors oui, elle existe toujours.
  • 1276110569F_tablo.jpg

DEUX MEDECINS seulement, sur les 760 qui ont répondu au questionnaire du « Quotidien » sur la vocation, parlent «d'erreur de jeunesse» pour qualifier leur choix. Dans les commentaires dont les répondants n'ont pas été avares, beaucoup critiquent les difficultés de l'exercice actuel, la dégradation des conditions de travail, les contraintes administratives, l'absence de considération, le consumérisme...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Médecin
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A la une

add

Face aux patients socialement vulnérables, des généralistes pas assez formés mais qui accordent souvent des aménagements

vulnerables

Plus d'un médecin généraliste libéral sur deux (54 %) souhaiterait être mieux formé à la prise en charge des patients en situation de... Commenter

Carrières hospitalo-universitaires, post-internat, accès au secteur II : l'IGAS veut changer les règles

psot internat recherche

Dans un rapport de 150 pages, les inspections générales de la santé (IGAS) et de l'enseignement supérieur (IGAENR) formulent plusieurs... 3

Le baclofène obtient enfin son AMM dans l'alcoolodépendance

Dominique Martin

« Au bout d'un moment, il fallait prendre une décision. » Le directeur général de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produi... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter