Les actions de contestation en médecine générale - Les opposants s’apprêtent à lancer un mouvement national de rébellion tarifaire

Les actions de contestation en médecine généraleLes opposants s’apprêtent à lancer un mouvement national de rébellion tarifaire

20.02.2007
Cotations CS sur les feuilles de soins, grève de la télétransmission, refus du bizone… Les actions de contestation en médecine générale fleurissent pour l’instant en ordre dispersé à l’initiative des opposants (MG-France, FMF, Espace Généraliste, Union collégiale). Pour créer un rapport de force, ces syndicats préparent un mouvement tarifaire national plus structuré rendu légitime, selon eux, par la nouvelle qualification ordinale de « spécialiste en médecine générale ». L’assurance-maladie affirme que la fronde du terrain reste marginale à ce jour.
  • 1276104427F_Img248271.jpg

PRIVÉS PAR LA LOI du droit d’opposition majoritaire à la convention, MG-France, la FMF, Espace Généraliste et l’Union collégiale misent désormais sur l’émergence et le succès d’un mouvement national de contestation tarifaire qui obligerait les pouvoirs publics à renégocier. De gré ou de force.

Depuis des semaines, il ne se passe pas un jour sans appel syndical à la mobilisationdes m...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Médecin
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
ortiz csmf

Candidat à sa succession à la CSMF, le Dr Jean-Paul Ortiz fait un pas vers la convention

Le Dr Jean-Paul Ortiz annonce au « Quotidien » qu'il brigue un second mandat à la tête de la CSMF. Le néphrologue de Cabestany (Pyrénées-Orientales) veut porter la « réorganisation » de la médecine libérale « autour du regroupement et de la responsabilité territoriale ». Jugeant l'atmosphère politique « meilleure », il ouvre la porte à l'adhésion de la CSMF à la convention médicale mais juge la... Commenter

Nomenclature : des « bugs » autour de l'avis ponctuel de consultant, peste la FMF

nomenclature

Après le Syndicat national des anesthésistes-réanimateurs (SNARF), la FMF dénonce à son tour des problèmes récurrents de cotation... 1

Une alimentation trop salée est néfaste... pour le cerveau

sel

« Nous avons constaté qu’une alimentation excessivement salée chez des souris (8 à 16 fois la normale), correspondant aux plus hauts niveaux... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter