Une addiction pas forcément pathologique

Une addiction pas forcément pathologique

09.11.2005
Le fait de regarder la télévision se situe dans le fonctionnement social normal. La moyenne est de près de 3 heures et demie par jour. La tendance à l'addiction à la télévision dans une société qui va mal ne signifie pas pour autant que l'on soit dans une psychopathologie grave, explique le Dr Jean Cottraux (Lyon)*. En revanche, on rencontre des accros à la télé, des chômeurs, notamment, qui fonctionnent dans un cycle télévision-inaction-dépression qu'il convient de rompre.

LE TERME de « nouvelles addictions » est pour une part excessif, car on sait depuis longtemps qu'existent bel et bien des troubles de dépendance autres que l'alcoolisme ou la toxicomanie. Ce qui est nouveau est la qualification en tant qu'addiction de comportements à caractère répétitif et compulsif, sans consommation de substances psychoactives.
L'addiction à la télévision, qui peut être...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Médecin
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Au centre d'hébergement d'urgence d'IvryLa médecine au chevet des femmes et enfants exilés

Abonné
centre 3

Qu'est-ce qu'un accueil inconditionnel et digne ? Où la médecine se fait sans contrôle, où l'accès au droit est humain ? Le pôle santé, et... Commenter

Entaille dans la liberté d'installation : les petits hôpitaux préconisent une « obligation à servir » de 3 à 5 ans

liberte installation

Suppression partielle de la liberté d'installation, maillage renforcé du territoire en centres de santé… La Coordination nationale des... 19

Vaccins obligatoires : l'extension votée en commission malgré deux amendements de suppression

vaccin

Les députés ont voté mercredi, en commission des Affaires sociales, l'extension des obligations vaccinales pour les jeunes enfants à partir... 13

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter