Un tiers des étudiants de 5e année recalés  - La fac de Besançon redouble de sévérité

Un tiers des étudiants de 5e année recalés  La fac de Besançon redouble de sévérité

24.10.2005
A Besançon, 31 étudiants sur 95 vont recommencer leur cinquième année de médecine. Selon les carabins, cette hécatombe s'explique par des consignes de sévérité. Le doyen invoque les réformes pédagogiques appliquées par la faculté pour obtenir de meilleurs résultats aux épreuves classantes nationales (ECN).

LES ETUDIANTS EN MEDECINE redoutent le très sélectif concours de première année et les difficiles épreuves classantes nationales (ECN). A Besançon, ils vont maintenant craindre la 5e année.
Pas moins de 31 étudiants bisontins sur les 95 de Dcem3 ont été recalés par la commission pédagogique de la faculté. Le taux d'échec de cette promotion (environ 33 %) est...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Médecin
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

AMP : le CCNE se prononce en faveur d'une ouverture à toutes les femmes

ccne

Il était très attendu depuis plusieurs années, et l'attente devenait encore plus pressante depuis l'engagement du président Emmanuel Macron... Commenter

Un généraliste jugé par l'Ordre pour des propos discriminatoires et eugénistes contre les handicapés

Hippocrate

Jugé samedi 24 juin par la chambre disciplinaire de l'Ordre des médecins de Basse-Normandie, un généraliste de Cherbourg risque la... Commenter

Pour le CNGE, « l’obligation vaccinale est une réponse simpliste et inadaptée »

À la suite de la possibilité envisagée par la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, d’étendre temporaire l’obligation vaccinale à tous les vacc... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter