Médecine légale : les spécialistes de la violence veulent en finir avec l'anarchie

Médecine légale : les spécialistes de la violence veulent en finir avec l'anarchie

05.06.2002
Les médecins légistes ne sont pas les spécialistes des cadavres, mais les médecins des violences sous toutes leurs formes (familiales, routières, suicidaires, etc.). Ils entendent bénéficier d'une reconnaissance appropriée en termes de formation et de statut comme d'image. A l'heure où les politiques inscrivent l'insécurité au cœur du débat public, ces spécialistes ont donc écrit à tous les ministres concernés pour demander la convocation d'états généraux. Et ils proposent la création d'un observatoire des phénomènes de violence.

La France compte quelque 300 médecins légistes diplômés. Seulement une moitié d'entre eux exercent réellement la spécialité.

Dans le même temps, plusieurs centaines de praticiens venus de tous les horizons médicaux (généralistes, internistes, urgentistes, gynécologues ou psychiatres) effectuent quotidiennement des missions médico-légales de toute...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Médecin
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Législatives : cette fois, Touraine zappe le PS et s'affiche avec Macron

Touraine

Maintenant, c'est clair ! L'ex-ministre de la Santé Marisol Touraine, qui n'avait pas soutenu de candidat pendant la campagne... Commenter

Prendre en charge le burn-out : la HAS donne ses recommandations

burn out

En réponse à une saisine du ministère de la Santé au printemps 2016, la Haute Autorité de santé (HAS) rend publiques ses recommandations... Commenter

Le nouveau syndicat pour les infirmiers de bloc va consulter sur les conditions de travail

ibode

Depuis le 9 mai, les quelque 7 000 infirmiers diplômés d'État de bloc opératoire (IBODE) sont officiellement représentés par le Syndicat... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter