Polémique autour de la prescription hors AMM d'un médicament

Polémique autour de la prescription hors AMM d'un médicament

18.02.2002
Un certain nombre de médecins de la région parisienne ont été épinglés par une caisse primaire parce qu'ils prescrivaient, sans le spécifier, un médicament pour des indications hors AMM, mais efficace pour les affections concernées. Leurs patients ne sont plus remboursés. Ils demandent que ces données soient prises en compte. Le laboratoire concerné ne compte pas demander une extension d'AMM.

Le comble, dans cette affaire, c'est que tout le monde a raison. Mais pour des motifs bien différents.
Les médecins, notamment les six spécialistes du Val-d'Oise qui prescrivent Androcur à leurs malades pour des troubles qui n'ont rien à voir avec l'hirsutisme féminin, l'indication pour laquelle ce médicament a obtenu son AMM, sont persuadés qu'ils ont raison.

« Et comment donc,...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Médecin
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

« L'humanité ne peut s'arrêter aux frontières de la France ! » : le Pr Pitti explique pourquoi il renonce à ses insignes d'officier de la légion d'honneur

Pr Raphaël Pitti

Le Pr Raphaël Pitti, chef du service de réanimation à la polyclinique de Gentilly (Nancy) et médecin humanitaire, a été promu au rang... 11

L'athérosclérose présente chez la moitié des 40-54 ans sans facteur de risque cardiovasculaire… Faut-il s'en soucier ?

athérosclérose

Une tension basse, une glycémie faible et un taux de cholestérol dans la norme suffisent-ils à garantir des artères saines ? Une étude... Commenter

La consommation d’antibiotiques en France reste à la hausse en ville

ANTIBIOTIQUES

La tendance à la hausse de la consommation d’antibiotiques en ville se poursuit depuis 2010, après une période de baisse (2000-2005) puis... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter