Les généralistes corses augmentent unilatéralement leur consultation à 20 euros

Les généralistes corses augmentent unilatéralement leur consultation à 20 euros

16.12.2001
Jugeant trop timoré le mot d'ordre de grève des gardes, quelque 200 généralistes corses réunis en coordination au-delà des clivages syndicaux ont décidé de facturer leur consultation 20 euros (131,19 F au lieu de 115 F au tarif officiel) et la visite 30 euros (196,79 F au lieu de 135 F). A l'exception des situations particulières. Ils recourent pour cela à la procédure dite du DE pour exprimer leur ras-le-bol, non sans avoir informé les patients et les caisses.

C'est une initiative locale, originale et spectaculaire. Certains diront qu'elle traduit « l'exception corse ».

Regroupés au sein d'une « coordination des généralistes libéraux de Corse » qui dédaigne les clivages habituels (elle réunit MG-France, l'Union nationale des omnipraticiens français - UNOF -, des médecins non syndiqués), la majorité des quelque 320 g...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Médecin
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Climat et santé : le CNOM appelle les médecins à sensibiliser leurs patients

pollution

« Les médecins sont les premiers à prendre en charge les conséquences du changement climatique sur la santé de leurs patients. Ils doivent p... 1

Activité libérale à l'AP-HP : 350 praticiens hospitaliers ont perçu 38,6 millions d'euros en 2016

aphp activite

Les praticiens hospitaliers qui ont exercé une activité libérale à l'Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) en 2016 se sont... 3

Les libéraux de l'UNPS cherchent des alternatives au tiers payant généralisé

tiers payant

Discuter avec le gouvernement d'une alternative au tiers payant généralisé ? L'Union nationale des professionnels de santé (UNPS) n'est pas... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter