1 000 à 1 500 femmes  Abonné

Publié le 30/06/2020

sont concernées chaque année par les prolapsus multirécidivants sans réelle solution autre que le recours à un cloisonnement mutilant


Source : lequotidiendumedecin.fr