Le quotidien du médecin en page d'accueil | Le Quotidien en favoris | Toute l'actu | Aide | Flux RSS

 

La musique favorise le développement cérébral

 13/02/2013
  Imprimer  Envoyer par email
 

La musique adoucit les mœurs, dit-on. Le ferait-elle en favorisant le développement du cerveau ? Un apprentissage musical avant l’âge de 7 ans a un effet significatif sur le développement des aires motrices du cerveau. Chez les adultes qui ont commencé tôt à faire de la musique, on observe des effets anatomiques tout à fait réels : des connexions plus nombreuses au niveau du corps calleux (qui connecte les aires motrices droites et gauches).

Virginia Penhune et Robert Zatorre (Montreal Neurological Institute and Hospital, McGill University) apportent la preuve d’une « période sensible » entre 6 et 8 ans, chez 36 adultes dont la moitié avait commencé à apprendre la musique avant 7 ans, (tous ayant le même nombre d’années de pratique). Pendant cette période uniquement, et pas après, l’apprentissage de la musique « produit des changements à long terme des capacités motrices et de la structure du cerveau ».

Apprendre à jouer d’un instrument nécessite une coordination entre les mains et les stimuli auditifs et visuels, la structuration du cerveau en est le reflet.

› Dr BÉ. V.

 
Commenter
 

Publier un nouveau commentaire

Vous devez être inscrit pour commenter cet article et réagir à un commentaire.
 
 
Publicité

Fiche pratique PAI

Objectif Installation

Application du Quotidien du MÉdecin

Spécial médecin

i-Congrès médical
Les congrès médicaux à ne pas manquer ...
> Découvrir l’application

 

pave-permanent-v2c.jpg

Enquête Flash

Ebola : êtes-vous prêt ?

eFMC

 
 
ALCOOL ET ASSOCIéS
 
Par le Dr Philippe CASTERA

L'Annuaire des DUDIU

 
carte-loisirs.png
Publicité
 
Publicité
Afin de vous garantir un service optimal, le Quotidien du Médecin collecte des données personnelles vous concernant. Ces données font l’objet d’un traitement informatisé déclaré auprès de la CNIL. Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d'accès, de rectification et de suppression, pour motifs légitimes, sur ces informations. Sauf opposition préalable de votre part, ces données sont également utilisées afin de vous faire profiter des offres dédiées du Quotidien du Médecin et de ses Partenaires.