Le quotidien du médecin en page d'accueil | Le Quotidien en favoris | Toute l'actu | Aide | Flux RSS

 

Coïnfection VIH-VHC

Place des nouveaux inhibiteurs de protéases

Chez les patients monoïnfectés par le VHC de génotype de type 1, les nouveaux inhibiteurs de protéases prescrits en trithérapie apportent un gain notable en termes de réponse virologique prolongée. Les données cliniques sont encore très parcellaires chez les patients coïnfectés VIH, alors qu’ils sont particulièrement en attente de nouveaux traitements. Le point avec le Pr Lionel Piroth.

LES NOUVEAUX INHIBITEURS de protéases (bocéprévir et télaprévir) offrent des espoirs importants chez les patients monoïnfectés par le VHC de génotype de type 1 : le gain en termes de réponse virologique prolongée est de 30 à 35 % en valeur absolue par rapport à la bithérapie standard, ce qui constitue un progrès majeur. «  Nous manquons malheureusement de données sur le recours à ces nouvelles molécules (…)

Abonnés | 26/01/2012  (544 mots)

Accès immédiat

L'article 1,35 €/appel + 0,34 € min. paiement audiotel >>
Composez le 08 99 65 95 74 sur votre téléphone
Pack 20 articles 15€ >>
 
 
Commenter
 

Vous devez être abonné pour commenter cet article et consulter les commentaires.

 
 

vignette_dr_greve2.jpg

Publicité

Fiche pratique PAI

cap allergie

Santran - Sans Lien Apparent

Enquête Flash

Touraine peut-elle encore empêcher la grève ?

Application du Quotidien du MÉdecin

Spécial médecin

i-Congrès médical
Les congrès médicaux à ne pas manquer ...
> Découvrir l’application

 

pave-permanent-v2c.jpg

eFMC

 
 
ALCOOL ET ASSOCIéS
 
Par le Dr Philippe CASTERA

L'Annuaire des DUDIU

 
carte-loisirs.png
 
Publicité
Afin de vous garantir un service optimal, le Quotidien du Médecin collecte des données personnelles vous concernant. Ces données font l’objet d’un traitement informatisé déclaré auprès de la CNIL. Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d'accès, de rectification et de suppression, pour motifs légitimes, sur ces informations. Sauf opposition préalable de votre part, ces données sont également utilisées afin de vous faire profiter des offres dédiées du Quotidien du Médecin et de ses Partenaires.