Le quotidien du médecin en page d'accueil | Le Quotidien en favoris | Toute l'actu | Aide | Flux RSS

 

La « heart team » à la mode de Bretagne

Si, comme ailleurs, les staffs existaient depuis longtemps à Rennes, des réunions de concertation multidisciplinaire bien formalisées ont été mises en place dès la fin de l’année 2009, quelques mois après les premières implantations valvulaires aortiques percutanées. Les Drs Marcel Laurent, cardiologue, et Xavier Beneux, anesthésiste-réanimateur, font part de leur expérience.

« LE DÉVELOPPEMENT du remplacement valvulaire aortique par voie percutanée (TAVI) et le cadre strict donné par la Haute Autorité de santé (HAS), conforté par les recommandations récentes de la Société européenne de cardiologie, ont conduit à la nécessité de réfléchir au patient dans sa globalité, explique le Dr Marcel Laurent. À Rennes, comme ailleurs, les staffs existaient depuis longtemps, mais (…)

Abonnés | 06/12/2012  (636 mots)

Accès immédiat

L'article 1,35 €/appel + 0,34 € min. paiement audiotel >>
Composez le 08 99 65 95 74 sur votre téléphone
Pack 20 articles 15€ paiement sécurisé CB >>
 
 
Commenter
 

Vous devez être abonné pour commenter cet article et consulter les commentaires.

 
 

Dossiers

LES DOSSIERS DU QUOTIDIEN La douleur plus qu'un symptôme

LES DOSSIERS DU QUOTIDIEN Bien dans sa peau

Du 20 au 23 mars JFHOD 2014

LES DOSSIERS DU QUOTIDIEN Spécial Femmes

Publicité
 
Publicité

bloc_bledina_accueil-v2.png

bloc_accueil-questionflash-v2.png

Objectif Installation

Histoire courte


Publicité

Application du Quotidien du MÉdecin

Spécial médecin

i-Congrès médical
Les congrès médicaux à ne pas manquer ...
> Découvrir l’application

 

pave-permanent-v2c.jpg

Enquête Flash

Fallait-il créer un secrétariat d'État à la Santé ?

eFMC

InsulinothÉrapie
du diabÈte de type 2
Par le Pr Denis RACCAH

L'Annuaire des DUDIU

 
carte-loisirs.png
Publicité
 
Publicité
Afin de vous garantir un service optimal, le Quotidien du Médecin collecte des données personnelles vous concernant. Ces données font l’objet d’un traitement informatisé déclaré auprès de la CNIL. Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d'accès, de rectification et de suppression, pour motifs légitimes, sur ces informations. Sauf opposition préalable de votre part, ces données sont également utilisées afin de vous faire profiter des offres dédiées du Quotidien du Médecin et de ses Partenaires.